Tony Hsieh : l’entreprise du malheur – Ep 3

Tony Hsieh est un entrepreneur qui connaît un succès immense avec Zappos. Tony veut donner du bonheur à tous mais il va s’oublier.


Juin 2020 – Salt Lake City

Tony Hsieh est en route pour aller dîner chez un ami avec sa petite amie, Alexandra Bevilacqua et son assistante personnelle, Juliette Bajak.

Lorsqu’il arrive dans la maison de son ami, il repère un bol rempli de pilules de psilocybine, une substance hallucinogène. 

Il plonge alors sa main et en saisit une pleine poignée devant le regard surpris et effrayé des 2 femmes.

Alexandra

“Tony ??? Tu ne vas pas prendre tout ça quand même !!! Tu t’es déjà enfilé un paquet de pilules ce matin sur le chemin…” 

Tony

“Ne me dis jamais ce que je dois faire, ou je ne t’emmènerai plus jamais nulle part” 

Il enfourne toutes les pilules dans sa bouche et sans même les mâcher, les avale toutes sous l’œil médusé d’Alexandra et de Juliette. 

Puis il tourne les talons et rentre dans la salle à manger de son ami.

C’est Alexandra qui ramène la voiture dans leur propriété ce soir-là, à Park City.

Tony ne dit rien, il a l’air de rêver.

Puis quand ils arrivent dans la maison, Tony commence à crier.

“Laissez-moi tranquille, je veux rendre les gens heureux…”

Puis pris d’une folle rage, il commence à tout casser dans la maison.

Les 2 femmes effrayées s’enferment alors dans une chambre. 

Tony casse tout, meubles, vases, vitres… il a même saisi une batte de baseball.

Rien ne semble pouvoir l’arrêter.

Je vous emmène sur les traces de Tony Hsieh, un entrepreneur de génie qui va défier toutes les règles du e-commerce et créer une révolution avec Zappos. Un entrepreneur qui connaît aussi la gloire et la descente aux enfers. Dans ce 3e et dernier épisode, Tony oscille entre dépression et addiction alors qu’il quitte Zappos.

Pour lire/écouter le premier épisode => Tony Hsieh : une machine à entreprendre – Ep 1

Et pour lire/écouter le second épisode => Tony Hsieh: Zappos, l’entreprise du bonheur – Ep 2

Table des matières

Zappos, le déménagement et le Downtown project

Une lente descente pour Tony

Rechute et addiction de Tony Hsieh

La mort de Tony Hsieh

Épilogue: l’héritage de Tony Hsieh

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

Zappos, le déménagement et le Downtown project

Lorsque Tony cède Zappos à Amazon pour 1,2 milliards de dollars en 2009, il récupère plus de 200 millions de dollars.

La 1ère chose qu’il fait ?

S’occuper du bien-être de ses employés chez Zappos. Il propose alors un déménagement dans le centre de Las Vegas pour y créer un véritable lieu de vie et de travail.

Il rachète alors à tour de bras des immeubles dans le vieux centre pour les réaménager… mais de fil en aiguille et de discussions avec la mairie de Las Vegas, il finit par lancer un projet beaucoup plus ambitieux pour Las Vegas: Le Downtown Project.

Un projet de revitalisation du centre-ville est lancé, co-financé par les pouvoirs publics et Tony. 

Le pic de ce projet est atteint le 9 septembre 2013 pour l’inauguration du nouveau siège de Zappos dans l’ancien immeuble de la mairie.

Ce sont plus de 1500 salariés qui viennent couper le ruban avec la maire de Las Vegas.

Carolyn Goodman, maire de Las Vegas 

“Messieurs, Mesdames, merci à tous d’être venus !

Je suis heureuse d’avoir accompagné Tony et toute l’équipe de Zappos dans cette réhabilitation.

Je vais finir en vous disant que ce projet n’est que le démarrage d’un vaste projet de réhabilitation du centre Las Vegas grâce au soutien de Tony !”

Le Downtown project a pour mission aussi d’attirer les entrepreneurs et les entreprises qui peuvent investir dans le centre ville.

Tony invite aussi généticiens, peintres, philanthropes – à présenter des idées, à se mêler à la population locale et à découvrir la ville

Il lance des festivals d’art et de gastronomie… étant lui-même un grand fan d’un des plus grands festivals au monde, mélangeant business et art, le burning man. Il investit dans de nombreuses entreprises technologiques qui s’installent à Las Vegas. 

Mais dès 2014, le projet obtient pourtant des résultats mitigés. De nombreuses entreprises financées ferment et les réhabilitations sont mal orchestrées dans un véritable chaos.

Tony, étant encore PDG de Zappos, y consacre peu de temps… et la réflexion sur la réhabilitation demande des compétences qu’il n’a pas.

1 an après l’inauguration en fanfare du nouveau siège de Zappos, Tony licencie une partie de l’équipe du Downtown Project et se retire du projet. 

Pour Tony, c’est aussi le début d’une lente descente, entre alcool et drogues.

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

Une lente descente pour Tony

Avril 2010, Las Vegas, siège de Zappos

Tony, pour le lancement du livre qui raconte la fondation de Zappos, Delivering Happiness, décide d’affréter un bus et de faire une tournée de 3 mois et demi dans toutes les grandes villes américaines.

Il commence donc en avril 2010 avec San Francisco.

Ce matin du 6 avril 2010, il invite donc les membres importants de Zappos et ceux qui ont travaillé sur le livre à monter à bord du bus aux couleurs turquoises avec le logo du livre et un grand smiley. 

Il se tient devant le bus pour accueillir tout le monde.

Tony 

“Alors, les gars, prêts ?” 

Il sourit, heureux.

“Suivez-moi !” 

Il grimpe à l’avant du bus… et quand les autres le rejoignent :

Collaboratrice 

“Mais Tony, c’est quoi ça ?” 

Tony 

“Vous avez, au fond, un bar avec un barman qui va nous servir des cocktails pendant tout le voyage et sur la droite toutes les couchettes pour se reposer.

Pour la tournée de promotion du livre, on va faire la fête !

Sam, peux-tu me préparer un Ginto ?” 

Tony commence alors à boire pendant la journée. Il boit chez Zappos, pendant les réunions.. il en fait même un élément culturel.

En 2010, ce qui n’était qu’une consommation occasionnelle devient une habitude pour Tony quelque soit l’heure de la journée.

Tout est prétexte à boire.

Mais les salariés qui le vénèrent, le suivent sans trop se poser de questions.

Boire pour Tony est même devenu un trait de caractère.

Puis il se met à consommer des substances, des anxiolytiques ou des stimulants comme l’Adderall.

La chute de Tony dans l’addiction s’accélère lorsqu’il commence à consommer de la kétamine en 2019, une substance utilisée par les jeunes pendant les raves parties. 

La kétamine le plonge dans des hallucinations constantes…

Le manque de sommeil et le recours aux drogues commencent aussi à l’empêcher d’exercer son poste de CEO chez Zappos… il n’arrive plus à réfléchir de manière cohérente. 

En janvier 2020, quelques semaines avant la pandémie, il a une discussion avec son assistante, Juliette: 

Juliette

“Tony, ça ne peut plus durer… il faut que tu te fasses soigner… je ne peux plus te prendre de RDV en journée… Les collaborateurs ne comprennent plus ce qu’il se passe.” 

Tony

“Quoi ? Mais non…” 

Juliette

“Tony, ça ne peut plus durer… il faut que tu fasses une cure de désintox” 

Tony accepte à contrecœur et dans le secret absolu, commence une cure de désintoxication en février 2020… mais il n’est pas totalement sevré car il continue à boire de l’alcool et à prendre de l’ecstasy.

Tony s’est pourtant installé à Park City, dans la campagne de l’État de l’Utah avec sa bande d’amis pour s’éloigner des tentations de la ville.

Mais rien n’y fait. Tony finit même par reprendre de la kétamine.

Une drogue qui va le mener à sa perte.

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

Rechute et addiction de Tony Hsieh

Malgré sa cure de désintoxication, Tony plonge dans la drogue et les délires.

Alexandra

“Tony ??? Tu ne vas pas prendre tout ça quand même !!! Tu t’es déjà enfilé un paquet de pilules ce matin sur le chemin…” 

Tony 

“Ne me dis jamais ce que je dois faire, ou je ne t’emmènerai plus jamais nulle part.” 

Tony développe des comportements erratiques et même des signes de psychose. 

 Il finit à l’hôpital en juin 2020.

Le 24 août 2020, il se retire du poste de CEO de Zappos. 

Après presque 20 ans à la tête de Zappos, il est temps pour lui de partir… mais aucune annonce publique n’est faite, c’est un simple entrefilet dans un journal qui annonce l’évènement. 

Tony se moquait finalement de vendre des chaussures, ce qu’il voulait, c’était de créer du bonheur autour de lui.

Et avec la pandémie, il veut encore reproduire son rêve d’une petite communauté d’amis qui s’entraide en achetant plusieurs maisons à Park City dans la campagne de l’Utah. 

“Je veux que mes proches vivent ensemble sans Covid et qu’ils atteignent la paix durable qu’ils recherchent”.

Mais Tony oublie l’essentiel : son propre bonheur.

Il tombe inexorablement dans le délire, il se voit en lévitation ou en médium… et habille sa maison de milliers de post-its pour construire son monde idéal.

Il colle même un post-it à l’entrée de son ranch sur lequel on peut lire “Paix mondiale” avec un dessin du symbole de la paix.

En octobre 2020, il va même jusqu’à embaucher des sténographes pour le suivre, lui et ses invités, et transcrire leurs conversations.

Mais en novembre 2020, sa vie bascule. 

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

La mort de Tony Hsieh

Le 17 novembre 2020, Tony séjourne quelques jours chez son amie Rachel Brown, une ancienne dirigeante de Zappos. 

Il doit y passer la nuit puis partir le lendemain avec ses amis pour Hawaï.

Il est 23h47 quand Tony commence à argumenter avec Rachel qui est aussi une ex-petite amie…

Tony 

“Ta maison est mal rangée… de toute façon, toute ta vie est un bordel ! Tu me fais perdre mon temps !” 

Rachel 

“Laisse-moi Tony, tu es chez moi !!! Tu peux partir, je ne te veux plus chez moi !” 

Tony se lève et prend 2 bouteilles d’alcool, des acides et un joint puis va s’enfermer dans le local près de la piscine collé à la maison.

Il fait froid… et alors que ses amis éméchés viennent voir si tout va bien, il décide d’allumer une bougie puis il colle des post-its dans tout le local et commence à écrire.

Mais il a froid et il allume des post-its pour se réchauffer.

Quelques heures plus tard, Tony verrouille la porte. Mais de la fumée sort du local.

À 3h20, c’est Andy, son frère, qui revient pour lui dire que la limousine est arrivée pour l’amener à l’aéroport.

Andy 

“Tony ! Réveille-toi ! On t’attend !!

Mais c’est quoi cette odeur de cramé ??” 

Tony 

“Encore 5 minutes, j’arrive !” 

L’alarme incendie se déclenche et Andy court dans la maison pour avertir tout le monde. C’est Rachel qui se précipite sur le téléphone et appelle les secours.

Standardiste 

“911. Quelle est la nature de votre urgence ?” 

Rachel Brown 

“Nous avons besoin d’aide le plus rapidement possible. Quelqu’un est enfermé dans une pièce avec un feu.” 

Standardiste

“Il y a un incendie ?” 

Rachel 

“Oui, venez vite s’il vous plaît !!” 

Les pompiers arrivent quelques minutes plus tard.

Ils défoncent la porte du local d’où s’échappe de la fumée noire.

Ils découvrent alors le corps de Tony, son bras droit drapé sur sa poitrine. Autour de lui, des bouteilles d’alcool vides, un sac plastique carbonisé avec des post-its.

Il est alors transporté à l’hôpital le plus proche mais il ne se réveillera plus. Il a inhalé trop de fumée toxique et son cerveau ne fonctionne plus…

9 jours plus tard, ses 2 parents, Judy et Richard Hsieh décident de débrancher le respirateur artificiel. Le 27 novembre 2020, Tony Hsieh meurt.

La fin d’une histoire pour cet entrepreneur qui a bouleversé les codes de l’entrepreneuriat. Un entrepreneur qui a toujours pensé qu’il pouvait résoudre l’équation du bonheur.

Mais qui a oublié une chose: résoudre la sienne.

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

Épilogue: l’héritage de Tony Hsieh

La nouvelle de la mort de Tony est accueillie comme un choc par la Silicon Valley. Peu de personnes connaissaient la situation réelle de Tony… 

Même certains de ses proches n’ont pas voulu voir la situation.

Dans un ultime pied de nez, Tony laisse un empire sans héritier, il n’a pas écrit de testament. 

Et certains de ses amis demandent même au tribunal, des sommes de 30 millions de dollars basées sur des post-its écrits quelques mois avant sa mort.

Mais au-delà de l’argent, Tony a laissé une empreinte forte sur la façon de gérer une entreprise et notamment la place d’un service client et l’importance de la culture.

“Ma conviction est que si vous avez une bonne culture, la plupart des autres éléments, comme un excellent service client, la création d’une grande marque à long terme ou l’implication de salariés et de clients passionnés, se produiront d’eux-mêmes.”

C’est bien l’héritage de Tony.

Un héritage qui continue de vivre encore aujourd’hui chez Zappos.

Et ça, c’est toujours une histoire.

Tony Hsieh: l’entreprise du malheur - Ep 3

Notes

Happy at Any Cost: The Revolutionary Vision and Fatal Quest of Zappos CEO Tony Hsieh Kindle Edition

https://www.lemonde.fr/disparitions/article/2020/11/29/tony-hsieh-ancien-patron-du-site-de-vente-de-chaussures-zappos-meurt-a-46-ans_6061532_3382.html

Delivering Happiness: A Path to Profits, Passion, and Purpose | Tony Hsieh | Talks at Google

https://www.forbes.com/2010/07/01/tony-hsieh-zappos-leadership-managing-interview.html?sh=3f8420016d4e

https://www.forbes.com/forbes/2008/0602/078.html?sh=64343ec519e9

https://www.forbes.com/sites/alexkonrad/2020/11/28/zappos-ceo-tony-hsiehs-legacy-from-tech-leaders-who-knew-him-well/?sh=7a164d855e1d

Tony Hsieh: The rise, the fall, the future :

https://medium.com/@whoisolaxtra/tony-hsieh-and-zappos-aa51142fe79

https://medium.com/mels-talk/10-rules-of-success-from-tony-hsieh-founder-of-zappos-com-2110319535c2

https://www.businessinsider.com/nick-swinmurn-zappos-rnkd-2011-11?r=US&IR=T

https://www.theguardian.com/cities/2014/nov/20/downtown-and-out-the-truth-about-tony-hsiehs-350m-las-vegas-project

https://lasvegassun.com/news/2013/sep/09/joe-downtown-historic-day-citys-center-zappos-make/

https://www.theday.com/local-news/20210126/report-details-fire-that-killed-zappos-founder-tony-hsieh/

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?