Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Elon Musk, la construction d’une icône: de l’Afrique du Sud à Paypal – Ep 1

Bienvenue dans la trilogie Elon Musk. Un des plus atypiques entrepreneurs dont la réussite n’égale que les risques qu’il n’a de cesse de prendre. Dans ce 1er épisode, je vous emmène sur les pas du jeune Elon.


Septembre 2000.

Fanny & Alexander, bar branché de Palo Alto. Californie. 

21h13.

Au fond de la salle, réunis autour d’une table couverte de tapas, s’entasse une dizaine des salariés les plus influents de X.com.

L’ambiance est tendue, Max Levchin, le cofondateur, et Peter Thiel, un investisseur de la première heure ont choisi ce bar à cause de la musique live qui masque la teneur de leurs conversations.

“Il faut débarquer Elon, il fait n’importe quoi ! On perd de l’argent ! On ne peut plus continuer comme ça.”

“X.com ne pourra jamais décoller avec ce type ingérable à sa tête.”

Au même moment, Elon Musk et sa femme Justine volent au dessus du Pacifique direction Sydney pour leur voyage de noce. 

Mariés depuis 9 mois, ils prennent enfin le temps de faire ce voyage pour se retrouver ensemble.

Quand ils atterrissent, il est trop tard. Les complotistes ont remis leur cahier de doléance au conseil d’administration de X.com.

Elon Musk vient d’être débarqué de la société qu’il a créé.  

Bienvenue dans la trilogie Elon Musk. Un des plus atypiques entrepreneurs dont la réussite n’égale que les risques qu’il n’a de cesse de prendre. Dans ce 1er épisode, je vous emmène sur les pas du jeune Elon, de sa jeunesse en Afrique du Sud jusqu’au multimillionnaire américain de trente ans. 

Retrouvez les autres épisodes de la trilogie:

SpaceX – Le rêve du gosse Elon Musk – Ep 2

Comment Elon Musk a construit Tesla ? – Ep 3

Table des matières

UN ENFANT RÊVEUR ET OBSÉDÉ (L’ORIGINE)

LE CANADA : SES RÊVES D’AMÉRIQUE

LA CONQUÊTE DE LA SILICON VALLEY PAR LES FRÈRES MUSK

PAYPAL: MUSK EXPLOSE (LA RÉUSSITE ET LE SUCCÈS)

ÉPILOGUE: LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

UN ENFANT RÊVEUR ET OBSÉDÉ (L’ORIGINE)

Elon naît à Pretoria en Afrique du Sud, son père Errol est ingénieur électricien et sa mère mannequin et diététicienne. 

Très vite la relation entre ses parents se dégrade et ils divorcent quand Elon a 9 ans.

Elon, l’aîné, a alors un frère et une sœur, Kimbal et Tosca.

Il a aussi un modèle, son grand-père, Joshua Norman Haldeman, dont il tient le goût du risque et de l’excentricité. Chiropracteur, archéologue amateur et pilote, Joshua et la grand-mère d’Elon font en 1954, l’aller retour en avion entre l’Afrique et l’Australie.

48000 kilomètres.

Ce n’est pas encore le voyage vers Mars, mais un tel héros ne peut que donner des idées au jeune Elon.

Des rêves aussi, le petit Musk se révèle très vite capable de se plonger dans un univers personnel où il fait abstraction de toute distraction.

À tel point que sa mère, inquiète, l’emmène chez le médecin. Elon ne répond pas quand on l’appelle, est-il sourd ?

Le médecin ne décèle rien. Elon est normal. 

Normal ? Ce n’est pas ce que ressent le petit Harry, le copain d’Elon lorsqu’il vient dormir chez lui.

“Elon, j’ai peur du noir ! Tu peux demander à ta mère une veilleuse, s’il te plaît ?”

“Harry, t’inquiète. Le noir, c’est l’absence de lumière. c’est juste ça !”

Elon se révèle précoce dans tout ce qu’il fait et très vite il éprouve le besoin de nourrir son propre univers. Lecteur insatiable, il passe des heures en librairie.

Il n’est pas rare que son frère Kimbal vienne le chercher et le sorte du Seigneur des Anneaux ou du cycle Fondation d’Isaac Asimov.

Une personnalité de Geek qui ne lui vaut pas que des amis. Lui-même se caricature en monsieur je-sais-tout en famille. À tel point que sa sœur et son frère refusent de jouer avec lui. 

“Mais Maman, on va pas jouer avec Elon, il est pas drôle.”

Elon affirme pourtant son rôle de grand frère et surtout de leader, c’est lui qui à 9 ans demande à vivre chez son père. Quelque temps après, son frère Kimbal le suit.

Pour les deux enfants, s’ouvre alors une période plus que difficile. Errol le père est un homme dur et énigmatique. Et même s’il partage son goût de l’ingénierie aux enfants, de nombreuses zones d’ombres planent.

Maye, la mère d’Elon refuse même d’en parler.

“Je ne veux rien dire parce que c’est horrible. Vous savez, il ne faut pas parler de lui. Des enfants et des petits enfants sont en cause.”

Kimbal, son frère, ne peut que regarder, ce jour là, choqué, Elon en train de se faire tabasser par des élèves de son école. Le caractère solitaire et renfermé de son frère le livrant à la vindicte des autres enfants. 

À la maison ou à l’école, il n’y pas de répit pour Elon.

Malgré tout, il continue de nourrir son goût pour la science. Il harcèle son père pour acquérir un des premiers ordinateurs. Au bout de trois jours, à force de concentration, il programme ce qui devrait prendre six mois. Avec ses cousins, il construit des fusées, trouvant les recettes de mélanges explosifs à la bibliothèque.

Très vite le basic et Cobol, deux langages de programmations, deviennent ses loisirs préférés. Et le mauvais élève à l’école, devient bon lorsqu’il comprend que ses notes lui permettent de passer dans la classe supérieure.

Musk veut grandir à tout prix pour s’en sortir. L’adolescent rêve déjà d’Amérique.  L’Afrique du Sud de l’Appartheid lui apparaît étriquée alors que sur cet autre continent, tout est possible.

Sa résolution prise, il décide de tout faire pour partir, d’abord au Canada, le pays de son grand-père.

LE CANADA : SES RÊVES D’AMÉRIQUE

Juin 1988 – Montréal

La communication  en PCV entre Elon et sa mère vient de se couper. Ils n’ont pas eu le temps de se dire grand chose.

“Elon, je suis désolée, je viens d’apprendre que ton oncle vient de déménager dans le … Minnesota.”

“Merde, maman où est-ce que je vais aller…”

“Écoute Elon, il me reste un cousin, mais il est loin dans le Saskatchewan…”

La conversion se poursuit encore 5 minutes avant que l’appel à l’international s’arrête net. 

Elon est à Montréal, livré à lui-même, le combiné dans une main et sans point de chute. 

Qu’importe il a un nom, il tente encore deux ou trois appels infructueux avant de se décider. Il va falloir qu’il traverse le Canada pour trouver un toit.

Elon, pragmatique, prend son billet de bus et en route pour la région d’origine de son grand-père.

Il termine son trajet en stop et débarque chez son cousin sans s’être annoncé. 

Une fois sur place, il enchaîne les petits boulots. Pour survivre, son grand-père débourrait les chevaux des paysans, Elon, lui, va nettoyer des chaudières industrielles, remplir des silos à grains ou manier la tronçonneuse.

Bientôt, Elon voit sa mère et son frère, Kimbal, le rejoindre. Une vie plus joyeuse reprend alors son cours.

Il s’inscrit à Queen’s University, une université qu’il choisit moins pour le cursus que pour la démographie. L’Université a la réputation d’avoir les plus belles filles du Canada.

Sur place, il rencontre Justine. La concurrence est rude pour approcher cette star du campus.

Qu’importe, Elon est décidé et même lorsqu’elle lui pose un lapin, il ne renonce pas.

“Hey Marie, dis moi je cherche Justine on devait se voir… Je sais qu’elle prépare son examen mais j’ai une question.

Quel est son parfum de glace préféré ?”

La réponse en main, Elon déniche sa cible cachée dans un recoin de l’Université. 

Justine lève les yeux de ses révisions pour apercevoir un Elon, légèrement guindé lui tendant un cornet avec deux boules de glace au chocolat.

Elle sourit tend la main et remercie. Avant de replonger dans son manuel.

Justine résiste. 

Mais quand Elon verrouille une cible, il finit toujours par l’atteindre. 

En amour comme dans tous les domaines de sa vie, Elon ne se détourne jamais de son objectif. 

Idem pour ses études, qu’il poursuit avec une intensité rare. 

En 1992, après deux ans à Queen’s, Musk part pour l’Université de Pennsylvanie.

Elon s’y fait peu d’amis, égal à lui-même, son tempérament obsessionnel au mieux indiffère au pire fait peur.

Côté cœur tout va bien, Justine est restée à Queen’s mais la distance n’empêche pas les deux amoureux de se concocter des week-end en amoureux à New York.

Fan de jeux vidéos, il pense un temps s’y consacrer comme développeur avant de se rendre compte que le secteur ne répond pas à ses ambitions. 

Musk a déjà un plan tout tracé dans sa tête. Il est persuadé que l’avenir se trouve dans l’internet, les énergies renouvelables et l’espace. 

Il y consacre même un essai “ Électricité solaire et nouvelles utilisations de l’énergie” lors de ses études.

Et quand Elon a un plan, il met tout en œuvre pour le réaliser. 

Pour Elon et son frère Musk il s’agit d’abord de devenir de véritables américains.

Et quoi de plus initiatiques et américains que le road trip ?  

Les frères Musk traversent le désert du Mojave par 50 degrés en BMW 320i.

La route est longue et propice à la conversation.

“Kimbal, si on veut faire quelque chose de grand, je veux dire quelque chose qui transforme le monde, je crois qu’il faut aller en Californie.”

“Elon, mais pourquoi la Californie ? On peut tout faire de partout ?”

“Parce-ce que là-bas, il y a une énergie folle et surtout toutes les boîtes de l’internet.”

Pour Musk c’est plié. Persuadé que tout se joue là-bas, il cumule deux stages dans la Silicon Valley pour parfaire son parcours universitaire.

À force d’insistance, il persuade son frère de s’installer dans la Silicon Valley. 

La vallée est à la hauteur de ses ambitions démesurées. Ils restent une question pour les deux frères : comment vont-ils employer leur énergie ?  

LA CONQUÊTE DE LA SILICON VALLEY PAR LES FRÈRES MUSK

Musk a une idée. Internet est l’aube d’une révolution pour le monde. Révolutionnaire, il veut la porter au plus grand nombre. 

En 1995, Kimbal et lui fondent Global Link Information Network qui devient vite Zip2.

Le concept ? Créer un annuaire pour les petits commerces sur le web.

Elon visionnaire, a déjà conscience de l’importance que va prendre la géolocalisation. 

Zip2 n’est rien d’autre qu’un répertoire d’entreprise relié à des cartes géographiques.

Errol, son père, accepte d’investir 28 000 dollars, Elon se charge du développement informatique et Kimbal de la commercialisation. 

Une affaire de famille.

Et comme la famille d’Elon, Zip2 est une affaire qui peine à décoller. Comme le dit lui même Musk, créer une entreprise est très dur.

“C’est très difficile de lancer une entreprise, je veux dire que vous devez travailler constamment, vous savez quand vous vous réveillez, quand vous allez dormir, vous devez être prêt à faire face à beaucoup de problèmes et à des problèmes épineux.”

Très vite, l’argent du père est dépensé, la location des locaux, les logiciels et équipements divers grèvent le budget de la jeune société. 

À tel point que les deux frères dorment désormais dans les locaux.

Qu’importe, la détermination d’Elon ne faillit pas et en 1995, Kimbal et lui embauchent une équipe hétéroclite de commerciaux. Tous découvrent l’internet.

Motivé par Kimbal, insatiable chef des ventes, la petite équipe évangélise au porte à porte les futurs clients

Futur ? Parce dans le présent il n’y en a aucun. À tel point que le jour ou l’un des commerciaux revient au bureau avec un chèque de 900 dollars, Musk s’exclame incrédule :

“Incroyable ! Tu as trouvé du pognon !?”

Elon code jour et nuit. Lorsque les salariés arrivent le matin, le rituel est immuable : préparer le café et aller secouer le patron qui dort dans un pouf à côté de son bureau.

Les deux frères dépensent une énergie continue qui commence à se répandre dans la Silicon Valley.

“Merci messieurs d’avoir fait le déplacement, pour nous c’était le meilleur moyen de vous montrer le cœur de notre système.” 

Ce qu’Elon omet de dire aux investisseurs de Mohr Davidow Ventures, c’est que pour sa démonstration, il vaut mieux être en local que de dépendre du réseau internet de ce début d’année 1996. 

“Notre produit va permettre à toutes les entreprises d’être facilement trouvables et identifiables sur internet !” 

Autour de la table, les visiteurs affichent un silence poli.

Elon continue à vendre sa solution, relayé par son frère et contre toute attente les visages se dérident.

L’énergie de cette paire de gamin sud-africains a convaincu les investisseurs.

Mohr Davidow investit 3 millions de dollars dans l’entreprise. 

C’est l’euphorie. Zip2 embauche à tour de bras, la start up est lancée.

Les ambitions d’Elon prennent vie, la société améliore sa technologie et bientôt ses services couvrent non seulement la Californie mais la totalité des États-Unis.

Si Musk est fier de son succès, il déchante assez vite. Les investisseurs imposent un changement de modèle, Zip2 ne vend plus aux commerçants mais propose un logiciel d’annuaire pour aider les journaux à prendre le virage de l’internet. 

Le New York Times, Knight Ridder, Hearst Corporation et d’autres souscrivent un abonnement.

Musk est relégué au poste de directeur technique et Zip2 embauche un PDG plus expérimenté pour faire face à la croissance.

En interne qui plus est, les méthodes d’Elon ne font pas que des émules. Son ton pragmatique et directif est souvent vécu comme violent par les collaborateurs dont il affiche les erreurs sans hésiter.

“Ton code est nul, il faut tout refaire, je vais encore y passer la nuit !”

L’homme est sans filtre, toute vérité est bonne à dire. Ainsi, après l’échec d’une fusion avec un concurrent, il propose, n’y plus n’y moins, au conseil d’administration de débarquer le nouveau PDG pour prendre sa place.

Même si Zip2 perd de l’argent, la start up reste tout de même une pépite de l’internet convoitée.

Compaq Computer ne s’y trompe pas, et en 1999, rachète la société 307 millions de dollars cash.  

Elon et Kimbal empochent respectivement 22 et 15 millions de dollars.

Moins que l’argent, c’est une incroyable confiance en lui que gagne Elon. Parti de presque de rien, le voilà à la tête d’une petite fortune.

La première étape de son plan a réussi, il compte bien en profiter pour aller encore plus loin.

Une chose est sûre, cette fois, il ne laissera personne prendre sa place de Leader. 

L’expérience lui a appris une chose : sa vision est supérieure à tous les petits calculs des investisseurs de la Silicon Valley. 

PAYPAL: MUSK EXPLOSE (LA RÉUSSITE ET LE SUCCÈS)

Et la vision d’Elon va loin. Il est persuadé que les banques vieillissantes ne prendront pas le virage de l’internet. 

Alors il décide de créer avec trois autres cofondateurs sa propre banque en ligne,  X.com en mars 1999. 

Musk investit directement 12 millions de dollars sur ses fonds propres. Ce qui ne lui laisse que 4 millions après impôt.

Les mauvaises langues disent que son investissement répond à des raisons fiscales, pour d’autres il s’agit plutôt de saluer le goût du risque et de l’extrême de Musk.

Elon commence aussi à profiter de son argent nouvellement acquis.

Il achète un appartement de 170 mètres carrés, un avion à hélice qu’il apprend à piloter à l’instar de son grand-père mais surtout il s’offre un petit joujou de sportif : McLaren F1 à 1 million de dollars. 

L’occasion pour Musk d’avoir son joli coup de pub sur CNN le jour de la livraison de son bolide sans oublier, en bon entrepreneur, de parler de son nouveau projet.

Posté devant un distributeur de billets, il explique à la caméra de CNN qu’il va transformer l’industrie bancaire. Rien que ça.

Le nouveau Musk, amateur de publicité outrancière, fait grincer des dents chez X.com. À tel point que 5 mois après sa création, les trois autres cofondateurs et la majorité des salariés quittent la société. 

Resté seul, Musk s’accroche. En novembre 1999, il obtient une licence bancaire et lance son projet de banque en ligne auprès du public. 

Au même moment, un concurrent voit le jour : Confinity. Une banque en ligne cofondée par deux jeunes entrepreneurs, Peter Thiel et Max Levchin.

Et leur produit star n’est autre que Paypal.

X.com et Confinity se livrent une guerre sans nom. Elon sait que la clef au début d’un business, c’est l’acquisition et donc la publicité. Chez X.com, Musk impose un rythme de travail démentiel, plus de 20 heures par jour. 

Rien à faire. Les deux sociétés ne se départagent pas. En mars 2000, la hâche de guerre est enterrée, X.com et Confinity fusionnent. Musk impose ses conditions, il faut dire que sa société a plus de liquidité et son produit est plus avancé.

Elon s’impose comme CEO et maintient le nom d’X.com. 

Le fossé entre les 2 startups est énorme, et les décisions et le management de Musk font des dégâts. Irrémédiables.

“Elon, je suis désolé mais il faut décider. Paypal est notre produit phare. La société doit prendre son nom.”

“Hey Thiel, ce n’est pas toi qui décide, ici. X.com est et restera X.com. Si tu n’es pas content et bien tu peux partir.”

Le cofondateur de Paypal ne se le fait pas dire deux fois. Il quitte la société et son départ laisse une trace délétère. D’autant plus que la société fait face à d’importants problèmes de fraude et n’arrive pas à stabiliser son produit techniquement.

Elon a pourtant gagné, Thiel partit, il a les mains libres. Pour la première fois depuis un an, il s’autorise à prendre des vacances. Direction Sydney, avec Justine, pour leur voyage de noce mainte fois repoussé.

Quand il atterrit en Australie, le mal est fait. Même les fidèles de Musk n’ont rien pu faire. 

À la faveur d’un coup d’État organisé dans un bar de Palo Alto, Thiel revient comme PDG d’X.com. 

Elon tente bien de convaincre le conseil d’administration de le replacer à la tête de la société mais c’est trop tard. Très vite, il doit se rendre à l’évidence. La société a tourné la page. Lui aussi comme il l’explique plus tard.

“Si je puis me le permettre, c’est très dur, mais au lieu de me battre à ce moment critique, j’ai préféré accepter la réalité.” 

Il renonce et pourtant continue de conseiller X.com. En interne son influence s’étiole rapidement. 

En juin 2001, X.com est rebaptisé Paypal.

Musk a tout perdu. 

Enfin pas tout à fait. Paypal est une mariée convoitée dans la Silicon Valley. 

Ebay rachète PayPal pour 1,5 milliard de dollars en 2002. 

Musk empoche 250 millions de dollars.

Il s’est passé la même chose pour Zip2. Quand Musk a perdu la main sur l’entreprise, elle a été rachetée à un prix délirant.

Elon est-il le problème ? En tous les cas, le voilà à nouveau multimillionnaire, géant parmi les géants de la Silicon Valley. 

ÉPILOGUE: LA TÊTE DANS LES ÉTOILES

Un géant au pied d’argile.

En 2000, de retour d’un voyage en Afrique avec Justine, il contracte la malaria dans sa forme la plus extrême.

Falciparum malaria

Il passe six jours entre la vie et la mort. 

À L’aube de ses trente ans, Elon prend conscience de sa fragilité de mortel.

Et même si il sort de Paypal avec un énorme capital, son aura dans la Silicon Valley s’étiole.

Comment prendre au sérieux, ce visionnaire excentrique qui passe les dernières réunions chez Paypal à potasser de vieux manuels soviétiques de conquête spatiale ? 

Pour la majorité des investisseurs, Musk est alors celui qui a failli tuer Paypal. Son management brutal et ses décisions parfois incohérentes lui sont reprochées.

Elon n’a cure de ce qu’on pense de lui. Alors que les investisseurs cherchent un retour sur… investissement, lui croit dur comme fer que ses rêves sont réels. 

La fracture est immense.

Il se revoit enfant en train de fabriquer des fusées avec ses cousins.

Il a déjà la tête dans les étoiles. 

Et les mains dans le cambouis. 

Depuis la fin de la guerre froide, les américains ont abandonné la conquête de l’espace. 

Pour Elon les choses sont claires, c’est à lui qu’incombe de porter ce grand projet. 

Elon part à la conquête de l’espace. 

Sa conquête.

Et ça, c’est une autre histoire.

Retrouvez l’épisode 2 la semaine prochaine.

Notes

Elon Musk: Tesla, PayPal, SpaceX : l’entrepreneur qui va changer le monde – Ashlee Vance – Eyrolles

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/07/19/visionnaire-ambitieux-transgressif-elon-musk-portrait-d-un-electron-libre_6088681_3451060.html

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/07/20/de-pretoria-a-san-francisco-elon-musk-et-l-esprit-des-pionniers_6088824_3451060.html

https://www.lemonde.fr/series-d-ete/article/2021/07/22/elon-musk-la-tete-dans-les-etoiles_6089182_3451060.html

https://waitbutwhy.com/2015/05/elon-musk-the-worlds-raddest-man.html

L’incroyable histoire d’Elon Musk, malmené à l’école avant de devenir l’une des personnes les plus intéressantes de la tech

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?