Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Comment The Family est devenue un succès en seulement 2 ans ? – Ep 01

The Family, la société d’investissement créée par Oussama Ammar, Alice Zagury et Nicolas Colin est un ovni dans le milieu coincé de l’investissement. De la création en 2013 jusqu’à l’explosion avec les vidéos Youtube, vous découvrirez toute l’histoir


The Family, la société d’investissement créée par Oussama Ammar, Alice Zagury et Nicolas Colin est un ovni dans le milieu coincé de l’investissement.

De la création en 2013 jusqu’à l’explosion avec les vidéos Youtube, vous découvrirez toute l’histoire de la création dans cet épisode 1.

Ni accélérateur, ni incubateur, The Family a changé l’entreprenariat français.

Mais qui sont ces fondateurs ? De vrais personnages de roman !

Adulés, hais, admirés, détestés.

Ils ne laissent personne indifférent.

Tables des matières

Un article dans l’Express

The Family, une entreprise qui dérange et qui fascine

La création de The Family

Lancement et les 1ères startups

2014-L’explosion des vidéos et le lieu mythique

Notes de l’épisode

Un article dans l’Express

14 juin 2018.

Oussama Ammar, le fondateur et associé de ” The family “, la société d’investissement iconique des start up française depuis 2013 est condamné par la justice française.

L’express titre: La face cachée d’un gourou de la tech et annonce sa condamnation pour détournement de fond.

L’hebdo va même plus loin en questionnant le passé trouble d’Oussama et la condamnation de ses frères pour trafic de drogue au Brésil

La reste de la presse enchaîne : Le Monde, le Journal du Dimanche affichent tous Oussama comme un Gourou..

A travers ces articles, ce n’est pas seulement le co-fondateur de The family qui est ciblé, mais l’entreprise elle même et son mode de fonctionnement atypique.

The Family, une entreprise qui dérange et qui fascine

Si Oussama est abasourdi par les articles de presse, son entourage l’incite à ne pas se laisser abattre.

Dans le milieu feutré de la finance et celui moins feutré des startups, de nombreuses voix s’élèvent pour enfoncer Oussama et The Family.

L’écosystème se gausse de la situation.

Pourtant, les soutiens de la 1ere heure, son équipe et d’autres figurent de entrepreneuriat se rassemblent autour de lui et lui apportent leur soutien.

Xavier Niel, par exemple, coutumier des articles incendiaires à son encontre, lui envoie un message de soutien

Oussama n’a jamais senti un niveau d’amour aussi fort.

Dans les faits, la start-up Be Sport, pour laquelle il a travaillé en 2011, le poursuit pour abus de confiance, faux et usage de faux. La veille du procès, qui se tient le 14 juin 2018, la partie civile se désiste.

Oussama Ammar est finalement condamné à 4 mois d’emprisonnement avec sursis.

Le seul fait retenu contre lui est l’établissement d’une fausse facture de 5.000 euros tandis qu’il a est relaxé des accusations de même nature portant sur un montant de 89.449 euros.

Il n’empêche, le mal est fait.

The Family qui a été créé il y a 5 ans à peine vit une de ces crises les plus grave.

Cette crise révèle 2 choses :

  • The Family on aime ou déteste.
  • Beaucoup de gens attendent dans l’ombre sa chute

Alors, Oui la culture de The Family est unique et parfois ressemble à une secte.

Alors oui, Au Numa, un responsable parle d’un « culte de la personnalité autour d’Oussama »

Oui aussi, The Family s’est mise à dos de nombreux acteurs, qu’ils soient financiers, institutionnels ou journalistes.

Il est vrai qu’Oussama, à longueur de vidéo, insulte tout ce petit monde.

En véritable show business man, Il sort du politiquement correct et enchaîne les provocations.

BPI est toxique, les banques sont toxiques, les aides de l’état sont toxiques.

The Family ne ressemble à aucune des sociétés d’investissement.

Des chats sur un site.

Des vidéos avec des centaine de milliers de vues.

Trois jeunes fondateurs que rien ne rapproche..

Le milieu coincé de la finance se retrouve chamboulé par cette arrivée et surtout par cette réussite insolente.

Mais d’où vient ce trio aussi improbable ?

Qui sont ils vraiment ?

La création de The Family

2012, Nicolas Colin, 34 ans, énarque, a lancé une startup en marketing qu’il vient de quitter.

Son entreprise n’a pas fonctionné et il a ré intégré le moule de l’administration.

Il cherche néanmoins à revenir dans entrepreneuriat sous une autre forme.

Il commence alors à rencontrer pas mal d’acteurs et tombe sur Oussama Ammar.

Le courant passe aussitôt entre les deux hommes. Ils s’en suit une séries de déjeuners où ils débriefent sur leur expérience d’entrepreneurs au café des éditeurs près d’Odéon à Paris.

Les deux hommes font un constat, ils ne sont pas faits pour devenir entrepreneur

“On s’est alors rendus compte qu’on n’était pas fait pour être entrepreneurs. La seule manière de rester dans l’entreprenariat, c’était de se lancer dans l’investissement”.

Nicolas Colin

Il faut dire qu’Oussama Ammar sort aussi d’une expérience compliquée d’entreprenariat.

Libanais d’origine et installé en France depuis l’âge de 8 ans, il a déjà créé 3 entreprises… et la dernière s’est soldée par un échec puisqu’il s’est fait débarquer par ses actionnaires.

L’aventure Hypios terminée, il passe 2 ans dans la silicon valley entre 2010 et 2012 et alterne les aller-retour entre Paris et San Francisco.

Ses débriefs avec Nicolas Colin sont riches et les 2 hommes, s’entendent intellectuellement à merveille.

Ils sont alignés sur le principal problème de l’écosystème entrepreneurial français : il est toxique.

il est temps de faire quelque chose.

En parallèle, Oussama Ammar rencontre alors Alice Zagury qui dirige le Camping, un accélérateur de star-up à Paris. Fasciné par le personnage, elle lui propose de devenir mentor de ses startups,

La rencontre avec Alice, signe le début de l’aventure The Family.

Alice Zaguy, 26 ans, a lancé l’accélérateur de la Silicon Sentier, une association soutenue par la mairie dont l’objectif est d’accompagner 12 startups pendant 6 mois avec du mentoring, de la formation et du partage.

Alice reste frustrée car les seuls investisseurs qui s’intéressent aux startups sont des investisseurs institutionnels et rendent de ce fait les agenda du Camping très politiques.

Tout change lorsqu’elle rencontre Oussama en 2012 que “One fit “une de ses start up lui a conseillé de rencontrer.

One fit lui vend Oussama comme un excellent mentor pour les start up dont elle a la charge.

Elle essaye de le contacter mais visiblement Oussama s’en fout.

Qu’importe après des semaines de harcèlement, elle finit par obtenir un rendez-vous et c’est le coup de foudre professionnel.

Oussama se révèle un excellent mentor et les startups se bousculent au portillon pour se faire conseiller.

Son impact sur les startups est immédiat.

Mais, Oussama, nourrit par ses conversations avec Nicolas Colin, essaie de faire comprendre à Alice que son modèle n’est pas durable,

Les intérêts entre le Camping et les start-ups ne sont pas alignés.

Une des 1er idées d’Oussama à l’époque est de renverser le rapport de force entre startup et fonds d’investissement.. les startups cédant beaucoup trop de capital à de mauvais fonds, selon lui

Finalement fin 2012, il revient vers Nicolas Colin lors d’un déjeuner débrief et lui annonce qu’il a trouvé ce qui va devenir le modèle de The Family : investir de petites sommes et accompagner des start-ups en échange de parts dans l’entreprise.

Mieux il lui annonce qu’il a trouvé la personne pour gérer cette organisation avec eux: Alice Zagury.

Oussama fait alors le lien avec Alice qui a déjà pris sa décision de partir du camping et lui explique ses idées.

Il est temps d’être plus radical.

“Si on veut changer l’écosystème entrepreneurial, il faut quitter l’environnement public.”

Les trois partenaires actent la création de leur entreprise fin 2012.

Puis partent à Berlin début 2013 dans une sorte de voyage initiatique où ils élaborent leur manifeste.

L’accompagnement, l’éducation, et le création d’une communauté d’entrepreneurs sont autant de thèmes qui sont abordés dans ce manifeste.

Pendant ce séjour, ils trouvent enfin le nom de la société… TheFamily.

Puis, Nelly Zagury, la soeur d’Alice créé le logo de The Family.

La fameux phénix dans un style art-déco hyper coloré avec des chats.

Un nom, des fondateurs, un manifeste et des valeurs, un logo.

The Family est prêt, prêt au décollage en mars 2013.

Lancement et les 1ères startups

Mars 2013.

L’aventure commence donc pour The Family, la structure est créée.

Leur 1ère action avec leur logo et leur manifeste ?

Ils envoient un mailing de masse à tous leurs contacts LinkedIn et gmail.

“Salut ! The family veut résoudre un problème; La France est toxique pour les entrepreneurs. On veut amener de l’éducation, des outils et du capital à 100 startups par an.”

1er mail envoyé à tout le réseau

Les réactions ne se font pas attendre : Ils recoivent en réponse autant de des mails d’injures que de soutien.

Très vite, les 1ères startups se manifestent après plusieurs partages sur Facebook… En quelques semaines. ils ont 300 candidatures.

Derrière le beau discours, en 2013, The Family c’est avant tout un canapé et des moments d’éducation avec Oussama et des entrepreneurs de passage.

Tout se construit au fur et à mesure.

Puis c’est la première levée de fond, un 1er round de 300 000 euros avec des Business Angels et notamment Marc Menassé, entrepreneur reconnu.

Les fondateurs sont tellement convaincants que même leurs avocats décident de mettre au pot.

Ils s’installent dans l’ancien appartement de Véronique Sanson et Pierre Palmade, dans le 3e arrondissement de Paris, qui fera office de bureau.

Alice chine chez Emmaus des meubles pour équiper l’appartement, recrute la toute 1ère stagiaire Erika et Nicolas (alias Chouchou) qui a déjà bossé avec elle au Camping.

Le tour est joué, The Family est lancé.

Ils sont alors prêts pour la première des nombreuses fêtes de The Family, la pendaison de crémaillère. Des fêtes qui feront partie intégrante de l’image de marque.

Très vite, le bouche à oreille est bon, les startups qui fuient les accélérateurs classiques rejoignent The Family en échange de 1% de la boite.

À l’été 2013, The Family compte près de 30 startups: Tv Show Time, Stormz, Algolia, Expenli, Bunkr, Air Detox, Jam, Star of Service…

Il organisent même un séminaire dans un château pour célébrer les premières victoires de leurs startups qui recoivent un totem pour chaque levée de fonds.

Pour se faire connaitre, ils lancent une série d’évènements “Les Barbares attaquent…”

Ils y parlent de tous les secteurs d’activité qui seront disruptés par la révolution digitale et les GAFA: RH, immobilier, finance, conseil…et créent même un jingle dédié pour cette série.

Ces conférences gratuites leur permettent d’asseoir leur notoriété.

Et elles marchent tellement bien qu’ils doivent s’associer avec des écoles pour les héberger.

Au-delà des évènements, un des pilier de The Family est la culture de la fête.

À The Family, on fait la fête et c’est une façon unique et simple de se rencontrer.

Ils ont même un slogan pour ça :

Partying is a serious matter

C’est d’abord Oussama qui cuisine pour les startups dans l’appartement du 3e puis les soirées et diners vont s’enchainer…

La plupart des témoignages de startups convergent dans ce sens: ils ont vécu des moments inoubliables pendant ces fêtes. Ils ont souvent fait des rencontres qui ont changé leur trajectoire et celle de leur startup.

Partying is a serious matter.

Fin 2013 plus de 100 startups ont rejoint The Family.

Si La fête est un sujet sérieux pour The Family, c’est un problème réél pour les voisins et les propriétaires.

Plaintes et lettres d’avocat se multiplient.

Il faut partir début 2014.

2014 d’ailleurs marque un véritable tournant dans l’histoire de The Family.

Avec la découverte d’un lieu mythique, rue du Petit Musc et la révélation du charisme d’Oussama sur Youtube !

2014-L’explosion des vidéos et le lieu mythique

20 février 2014.

Paris, Rue du petit Musc, 4e arrondissement.

Alice visite avec Chouchou un lieu de 1200 m2, évidemment trop grand pour leurs besoins mais ils veulent cet endroit.

Le propriétaire, un vieux monsieur, est séduit par le discours d’Alice : une école pour les entrepreneurs.

Malgré la faiblesse du dossier, il choisit The Family qui fait un chèque sans provisions pour garantir le lieu.

Le lieu est magnifique avec son immense verrière et son style art-déco qui colle à l’esprit The Family.

Très vite , La rue du Petit Musc va devenir le navire amiral qui va légitimer toutes les actions de The Family, des évènements, aux diners en passant par l’hébergement de certaines startups.

Le problème ?

The Family n’a plus d’argent en ce début 2014 et… doit trouver une façon de payer son loyer faramineux (environ 25 000 euros/mois) .

Il faut donc trouver de l’argent et vite.

C’est à ce moment là que les conférences filmées mi-fin 2013 commencent à avoir du succès sur leur chaine Youtube.

Oussama passe particulièrement bien en vidéo, il enchaîne punchlines et histoires avec une facilité déconcertante.

Leur chaine Youtube accumule alors plus de 300 000 vues, un succès d’envergure pour une chaîne Youtube cette année là et sur ce créneau.

Oussama, Nicolas et Alice ont alors un déclic : pour payer leurs dépenses, ils lancent un MBA des entrepreneurs.

Ça sera Koudetat, une formation sur 3 mois pour 2500 euros avec un RDV tous les samedi.

Après un scrapping de Côme Courteault, leur nouveau stagiaire Growth, Ils réussissent à vendre plus d’une centaine de places.

250 000 euros rentrent d’un seul coup dans les caisses.

Koudetat leur permet aussi d’identifier des entrepreneurs de talents.. la boucle est bouclée.

Courant 2014, après 2 sessions de 3 mois, ils transforment Koudetat en version en-ligne au prix de 500 euros par personne… Il faut dire qu’Oussama en a assez de répéter la même chose.

Toutes les vidéos de Koudetat sont alors filmées et la célébrité d’Oussama décolle vraiment en 2014. Growth, pricing, le rôle du CEO, tous les sujets de l’entrepreneur sont traités.

Le roi de l’histoire et du storytelling a un talent inné pour captiver les foules et les entrepreneurs passent leurs journées à écouter Oussama sur Youtube.

Il est même reconnu régulièrement dans la rue.

2014 The Family accompagne alors plus d’une centaine de start-ups et ils manquent cruellement de ressources… Oussama Ammar recrute alors Batlthazar de Lavergne qu’il drague depuis quasiment 6 mois.

Balthazar, ce pur produit de l’élite française, passé par Sciences Po et Polytechnique vient d’échouer après 2 ans avec sa startup accompagné par The Family.

Il deviendra un des directeurs de The Family et un pilier dans l’accompagnement des startups.

En parallèle, The Family crée toute une série d’évènements comme Pitch Don’t kill my vibes, pour aider les entrepreneurs à affiner leur pitch ou Sisterhood pour aider les femmes à se lancer dans la tech.

The Family devient quasiment une société d’évènementiel avec une centaine d’évènements organisé par an à partir de 2014.

Le 27 juillet 2015 The Family accueille même Emmanuel Macron dans ses locaux et Oussama déclare:

“Avec la loi Macron, vous avez fait l’une des meilleures lois pour les start-up”.

Malgré le succès de Koudetat, la question de l’argent reste permanente pour The Family.

Ils n’ont jamais plus de 3 mois de cash…

Il faut pourtant s’y atteler car chaque mois, c’est la survie de the family qui est en jeu.

Notes de l’épisode

Interview avec Alice Zagury – 17 mars 2021

Interview avec Nicolas Colin – 19 mars 2021

The Family, une structure où les start-ups grandissent et se différencient

contact@actionnaires-thefamily.com

Oussama Ammar, la face cachée d’un gourou de la tech

Oussama Ammar

The Family quitte ses locaux, un échec du modèle?

Oussama Ammar, itinéraire d’un ” barbare ” précoce

Tu ne le sais pas encore mais tu veux qu’Oussama Ammar pose son regard sur toi

Oussama Ammar, entrepreneur et cofondateur de The Family

Actionnaires The Family

The Family Diaries.pdf

The Family face à la fronde de petits actionnaires

The Family, enfant terrible de l’écosystème parisien des start-up, s’installe à Bruxelles

https://wydden.com/thefamily-leveefonds/

The Family Gets €15M

Nicolas Colin, en bon pair de famille

‎Equity 101 : #31 Nicolas Colin (The Family) – Qu’est ce que le Capital Risque / le VC? sur Apple Podcasts

#31 – Nicolas Colin (The Family) – Qu’est ce que le Capital Risque / le VC?

Mathias Pastor, 21 ans, conseiller de dizaines de STARTUPS ! Quel est son SECRET ?

Qu’est-ce que, The family ? – Junto

The Family va bien

Oussama Ammar, un personnage charismatique et clivant

Constellations : The Family ouvre ses portes aux Grands groupes, ETI et PME !

The European Tech Ecosystem Doesn’t Really Exist (Yet)

SB Avocats et TheFamily inventent l’Accord d’Investissement Rapide (AIR) et vous l’offrent en open source ! – SB Avocats

Our Galaxy of BFFs

Le progrès, c’est nous ! Oussama AMMAR et Erika BATISTA

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?