Marcel Fournier: L’invention du supermarché Carrefour – Ep 1

Marcel Fournier créé Carrefour avec les frères Defforey en 1959. Mais ce commerçant est ambitieux, il voit encore plus loin: l’hypermarché.


Le maire d’Annecy

“Quelle joie en tant que maire, d’accueillir en ce jour, un grand homme d’affaires qui, comme moi, se tourne vers le futur.

Monsieur Leclerc, je vous remercie de l’honneur que vous nous faites d’avoir élu la ville d’Annecy pour votre prochaine ouverture. 

Je vous laisse la parole…”

Edouard Leclerc

“Merci Monsieur le maire, l’honneur est pour moi. Mesdames et Messieurs, merci d’être venus si nombreux.  

10 ans… oui 10 ans cette année, j’ouvrais mon premier “centre distributeur” en Bretagne.” 

Leclerc

 “Mon adage: “le meilleur service que l’on puisse rendre à la clientèle, c’est le bas prix”. Et ce meilleur service, je veux vous l’offrir à vous aussi…”

Denis Defforey

“C’est pas vrai, c’est pas vrai… Maudit Breton…”

Marcel Fournier

“Denis, je viens d’avoir une idée… Ce Leclerc ne vendra jamais ses galettes à Annecy.”

Hors de question pour Marcel Fournier de laisser ce Edouard Leclerc lui piquer sa place sur ses propres terres ! 

De la mercerie familiale au magasin de “nouveautés” à l’invention du premier hypermarché français, je vous raconte aujourd’hui l’histoire de Marcel Fournier, cofondateur du groupe de grande distribution :Carrefour! Dans ce 1er épisode, Marcel s’associe pour se lancer mais fait face à une concurrence féroce, Leclerc.

Table des matières

Marcel Fournier, un ambitieux dans un marché sclérosé

L’association avec les frères Defforey

L’attaque de Leclerc et le premier supermarché Carrefour

Épilogue – Une ambition encore plus grande

Marcel Fournier, un ambitieux dans un marché sclérosé

Marcel Fournier voit le jour le 2 mars 1914 à Annecy. Il grandit au milieu de bobines de fil et rubans de la mercerie familiale. C’est donc naturellement, qu’il décide de faire carrière dans le commerce. 

Dame 1

“Ce chapeau ma chère mais quelle merveille. Un cadeau de Paris? Et ce parfum…”

Dame 2

“La mode de Paris se trouve à Annecy ma chère”

Dame 1

“Comment ça?”

Dame 2

“Au grand Magasin de Nouveautés Fournier, vous y trouverez tout ce que vous voudrez. Plus besoin de se déplacer à Paris très chère.” 

Marcel Fournier reprend la direction de la mercerie familiale en 1945 et la transforme en grand magasin de nouveautés. Les affaires prospèrent rapidement et le magasin devient l’attraction de toute la haute société d’Annecy et de Haute-Savoie, à l’instar des Galeries Lafayette à Paris.

Il ouvre un deuxième magasin à Annemasse et rencontre de nouveau un franc succès. Avec une chiffre d’affaires de 3,8 millions de francs en 1959, les magasins Fournier prospèrent et se consolident.

Mais pour Marcel cela ne suffit pas. Il voit les choses en grand, en SUPER grand.

Une hôtesse

“Mister Fournier, welcome to America!”

En 1948, lors d’un voyage d’affaires aux États-Unis, Marcel Fournier découvre les supermarkets en périphérie des grandes villes.  

Il est subjugué par ces magasins avec parking où les produits sont en libre-service. Pour Marcel, pas de doute, il faut importer le concept en France mais il sent que c’est encore un peu prématuré. Le marché est sclérosé.

A la veille de l’arrivée de la consommation de masse, la France semble figée dans des structures de distribution très traditionnelles. Une multitude de petits commerces et d’épiceries à l’offre restreinte et aux prix élevés règnent sur le marché.

L’introduction du réfrigérateur dans les foyers et la démocratisation de la voiture viennent pourtant bousculer les attentes des consommateurs. Les commerçants n’ont plus le choix, ils doivent ajuster leur offre et leur mode de distribution.

En 1948 à Paris, le premier magasin de libre-service ouvre ses portes à l’initiative de Goulet-Turpin, immédiatement suivi par Casino à Saint-Etienne. Après le libre-service, le discount fait son entrée avec le premier magasin Leclerc en décembre 1949.

Le concept: raccourcir les circuits de distribution et se fournir directement chez les producteurs, vendre des produits 30% moins cher que les concurrents, proposer un choix restreint de produits de large consommation. Avec les bénéfices, Leclerc élargit rapidement son assortiment. 

Puis en 1959, lorsque le supermarché Super Doc voit le jour à Bagneux, Marcel n’en peut plus. Lui aussi doit se lancer dans l’aventure. Mais seul, c’est financièrement impossible.

Marcel Fournier: L’invention du supermarché Carrefour - Ep 1

L’association avec les frères Defforey

Denis Defforey

“Ah cet André Leclerc, quel génie! La Bretagne, le Grand Est et maintenant Grenoble, il faut se dépêcher avant qu’il…”

Marcel

“Denis Defforey bonjour, je suis Marcel Fournier, enchanté. 

J’ai entendu dire que vous cherchiez à vous développer vos activités et moi aussi. Combinons nos activités et fondons ensemble un supermarché. Annecy n’attend que nous!”

Denis Defforey

“Merveilleux ! Et controns ce Breton avant qu’il soit trop tard…”

Du hasard d’une rencontre lors du d’une réunion du Groupement d’achat des grands magasins indépendants le 11 mai 1959 naît l’association de Marcel Fournier avec les frères Jacques et Denis Defforey,  dirigeants d’un commerce de gros de produits alimentaires à Lagnieux. Le hasard ne pouvait pas mieux tomber. Alors que Marcel souhaite étendre son offre à l’alimentaire, les frères Defforey lorgnent sur le non alimentaire, le “bazar” et cherchent aussi un associé pour développer leur affaire.

Pour Marcel, le supermarché est pensé à l’américaine. A l’inverse de Leclerc qui vend dans des hangars à l’aménagement sommaire, Marcel souhaite que son magasin soit bien éclairé, bien aménagé, joliment présenté: qu’il donne envie de s’y promener et de consommer. 

Marcel

“Alors euh Carrefour donc Carre comme Carret, comme ça on fait plaisir à notre investisseur, et Four comme Four-nier…. génial en plus le premier magasin sera au croisement de 5 rues… oohooh c’est parfait”

Le 14 mai , Fournier et Defforey signent l’acte de société qui donnera naissance à la société Carrefour.  Le capital est partagé à égalité entre les deux familles. Ils prévoient d’inaugurer l’année suivante un supermarché de 850m2, avec libre-service et un grand parking.

Sauf que … 

Marcel Fournier: L’invention du supermarché Carrefour - Ep 1

L’attaque de Leclerc et le premier supermarché Carrefour

Édouard Leclerc

“Oui, je veux offrir à Annecy et à ses environs, la possibilité d’avoir accès au discount, car oui le discount c’est l’avenir, c’est votre avenir. Le prix coûtant, c’est la garanti d’un foyer content” 

Marcel

“Il faut qu’on se méfie de ce type, il est en train de prendre de la vitesse…”

Denis

“T’as raison, ne nous endormons pas ! Faut réagir très vite là !” 

Ni une ni deux, le sous-sol du magasin de nouveautés de Fournier se transforme en un espace de libre-service de 160m2 avec les produits vendus au prix de gros. 

Le succès est immédiat, ils sont même obligés de fermer 3 jours pour se réapprovisionner. Mais le principal c’est que Leclerc soit bouté hors d’Annecy. 

Grâce à Édouard Leclerc, ils ont compris que la réussite de cette expérience improvisée est principalement dû au discount. Au départ ils avaient bien prévu le libre-service, le parking et même la pompe à essence mais avaient complètement oublié la diminution des marges sur les articles vendus. La guerre des prix entre Leclerc et Carrefour est lancée.

Hôtesse 

“Mesdames et Messieurs, bienvenue dans votre supermarché. Plus besoin de courir le monde, fruits et légumes, boucheries, hygiène et ménager, venez découvrir un large éventail de produits dans un seul espace: votre magasin Carrefour!”

Le 3 juin 1960, le supermarché Carrefour de Parmelan ouvre enfin ses portes. A grand renfort de publicité et de promesses de cadeaux, les clients affluent en masse pour découvrir ce temple de la consommation. Et le clou du spectacle: les caisses enregistreuses équipées de tapis roulant, une première en France.

En trois semaines, Carrefour réalise le chiffre d’affaires annuel d’un épicier traditionnel!

Le succès est tel que le parking est vite trop petit. Il est donc agrandi et en prime une station essence voit le jour, avec, bien sûr, des prix sacrifiés. 

Marcel

“Tu vois Denis, no parking, no business comme on dit là-bas.”

En 1963, les associés Carrefour ouvre leur deuxième supermarché à Cran-Gevrier dans la banlieue d’Annecy, suivi d’un autre magasin avenue de Genève.

Mais Marcel qui aime voir les choses en “super” grand commence à se dire qu’il faut penser en “hyper” grand.

Marcel Fournier: L’invention du supermarché Carrefour - Ep 1

Épilogue – Une ambition encore plus grande

Marcel

“Jacques, Denis, l’heure est grave. Leclerc le breton reprend du terrain. Nos supermarchés font recette mais il faut voir plus grand. Il faut sortir d’Annecy, il faut aller à Paris! Et 650m2, ce n’est plus assez grand.”

Denis

“Tu peux compter sur moi Marcel !  La prospection c’est mon rayon.”

Marcel

“Il faut créer une mini ville de commerces: vêtements, électroménager mais aussi fleuriste, boulangerie…tout à portée de main sous le même toit!”

Les ambitions de Marcel vont donner naissance au premier hypermarché mais ça c’est l’histoire du prochain épisode.
=>Marcel Fournier : L’ouverture du 1er hypermarché au monde – Ep 2

Marcel Fournier: L’invention du supermarché Carrefour - Ep 1

Notes

https://www.lemonde.fr/economie/article/2013/06/21/en-1963-carrefour-invente-l-hypermarche-a-la-francaise_3434222_3234.html

L’INVENTION DES USINES À VENDRE – Carrefour et la révolution de l’hypermarché – Jean-Claude Daumas
https://www.cairn.info/revue-reseaux1-2006-1-page-59.htm

https://fr.wikipedia.org/wiki/Marcel_Fournier_(homme_d%27affaires)

https://historyandbusiness.fr/marcel-fournier-et-linvention-de-lhypermarche/

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?