Ruja Ignatova: la création de OneCoin – Ep 1

Ruja Ignatova est la crypto queen, la reine des cryptos. Elle lance en 2014, One Coin la monnaie virtuelle qui va tuer le Bitcoin.


Début octobre 2016, Londres.

Bjorn Bjercke

“Monsieur Brazey, pouvez-vous me répéter ce que vous venez de me dire ?”

John Brazey

“Monsieur Bjerke, je vous propose un poste de directeur technique pour une société de crypto-monnaie.” 

Bjorn Bjercke

“Oui, ça j’ai bien compris mais l’objet du poste. Qu’est-ce qu’ils attendent de moi exactement ?”

John Brazey

“Hé bien, comme je vous le disais, ils veulent que vous mettiez en place une blockchain.” 

Bjorn Bjercke

“Mais quel est le nom de cette société ?”

John Brazey

“C’est One Coin, une société qui a pignon sur rue, fondée par Ruja Ignatova, une ancienne de chez Mc Kinsey.”

Bjorn refuse le poste et raccroche. Ni une ni deux, il ouvre son ordinateur et tape dans sa barre de recherche “Ruja Ignatova + One Coin”. 

Je vous raconte aujourd’hui, l’histoire de Ruja Ignatova, surnommée la reine des crypto-monnaies. Une des plus grandes arnaqueuses du 21ème siècle. Une femme recherchée par le FBI et Europol.

Table des matières

Une bulgare et des ennuis

Lancement de OneCoin

Un succès fulgurant grâce à la vente pyramidale

Épilogue – Des doutes

Épisode 1: Ruja Ignatova: la création de OneCoin

Une bulgare et des ennuis

Le pas décidé que vous entendez là est celui de Ruja Ignatova. Elle sort tout juste de l’université de Constance en Allemagne où elle vient d’obtenir un doctorat en droit. Nous sommes en 2005 et la jeune Bulgare de vingt-cinq ans marche vers une carrière triomphante.

Enfin… c’est ainsi qu’elle s’imagine les choses. Ruja est brillante, elle comprend vite et exécute encore mieux. La jeune femme commence sa carrière chez McKinsey avant d’être embauchée quatre ans plus tard dans la filiale d’un des plus gros fonds d’investissement en Bulgarie.

La particularité de ce fond est d’être dirigé par Tsvetelina Borislavova. Une femme d’affaire qui n’est autre que la compagne de Boïko Borissovdu, le chef de la police. Une garantie d’intégrité en soi, sur le papier du moins. 

Dans les faits, des fuites orchestrées par wikileaks révèlent que Tsvetelina Borislavova mène des activités criminelles avec la protection de son… compagnon. Un compagnon qui passe bientôt de chef de la police à premier ministre de la Bulgarie.

Ruja Ignatova a-t-elle connaissance des agissements de sa patronne de l’époque ? Y participe-t-elle ? Invérifiable dans les faits mais une chose est sûre, elle profite de ses relations privilégiées avec le couple pour se rapprocher de celui qui va devenir premier ministre de Bulgarie. Ruja a conscience que cela pourra lui servir plus tard. 

Après cette expérience, Ruja se retrouve en Allemagne, pays qu’elle connaît bien pour y avoir grandi depuis ses dix ans. Avec son père, Plamen Ignatov, ils débarquent dans une petite commune d’Allemagne bien décidés à reprendre l’entreprise de métallurgie en faillite.

Plamen Ignatov

“Allez Ruja, buvons à notre avenir et à celui de NOTRE usine la Gusswerks Waltenhofen !”

Il continue à s’étendre dans la presse locale pour rappeler que son objectif est de tout faire pour redresser l’entreprise. Pour commencer il affirme vouloir maintenir la production au niveau de 2008 malgré les 40% d’ouvriers en moins. 

Un an et demi plus tard, l’usine fait définitivement faillite. Ruja et son père n’ont pas réussi leur pari. Pire, voilà que Ruja est accusée de détournement de fonds par les anciens salariés de la Gusswerks Waltenhofen.

Les anciens salariés assiègent la maison de Ruja et son père. Les syndicats accusent Ruja Ignatova d’avoir détourné un millions d’eu ros des caisses de l’entreprise. Le  procureur local aussi est virulent.  Ruja négocie pourtant et arrive à faire abandonner toutes les charges qui pèsent contre elle. Enfin… presque toutes les charges. 

En 2012, la jeune femme est jugée. 

La juge 

“Accusée, levez-vous ! 

Ruja Ignatova, la cour  vous reconnaît coupable. Étant donné que vous avez reconnu les faits, la cour décide de ne pas suivre toutes les réquisitions du procureur. 

La cour vous condamne donc à 14 mois de prison avec sursis et 18.000 € d’amende.” 

Ni Ruja, ni son  père ne font appel. Ils ont déjà d’autres plans en tête. La jeune femme a identifié les potentialités de cette nouvelle monnaie de Geek appelée Bitcoin. Elle a compris qu’il y a beaucoup d’argent à se faire. 

En 2013, elle assure la promotion du Big coin, une autre monnaie virtuelle censée concurrencer le Bitcoin.  Elle n’y connait rien ? Ce n’est pas grave, elle fait du neuf avec du vieux en réinventant un système de vente pyramidale. Là encore c’est l’échec. 

Pourtant Ruja va de l’avant. Avec cette nouvelle escroquerie, elle comprend l’engouement autour des crypto-monnaies. Elle compte bien en profiter. 

En 2014, elle lance ce qui va devenir l’arnaque du siècle : One coin.

Épisode 1: Ruja Ignatova: la création de OneCoin

Lancement de OneCoin

Speaker

“Mesdames et messieurs.  Vous passez un bon moment ?  Est-ce que vous passez un bon moment ?” 

Speaker

“Alors laissez-moi vous annoncer celle qui va transformer ce bon moment en magie pure et simple ! J’ai nommé notre amie, notre sœur à toutes et tous, le Docteur Ruja Ignatova la créatrice de One coin !”

Ruja Ignatova 

“Merci, merci à tous d’être là aujourd’hui. Je vais vous parler de ce qui fait notre force : notre réseau. Un réseau créé et alimenté pour faire de One Coin la première crypto-monnaie mondiale. Nous créons le monde autour de cette pièce.   One Coin est facile à utiliser.  One coin est pour tout le monde. One Coin va tuer le Bitcoin !”

Ruja va parler pendant une demi-heure ce 6 février 2016 à l’Ibis Hôtel d’Earls Court à Londres. Son public ? Une foule d’investisseur chauffée à blanc par la perspective de profits gigantesques. On parle d’un taux de rendement de 3,4%… par jour ! 

En moins d’un an et demi, Ruja a réussi à faire du One Coin l’investissement facile et accessible à tous. Ces show millimétrés n’y sont pas pour rien. Depuis le début, elle se met en scène à travers le monde pour présenter sa crypto-monnaie et surtout son fameux réseau qui devrait permettre au One Coin de tuer le Bitcoin.

Ruja affiche le spectacle de la réussite et promet à ses investisseurs de partager ses succès ! Qui ne serait pas tenté ?

D’autant plus qu’elle sait y faire ! Comme lorsqu’elle invite les membres éminents de son réseau, quelques jours après sa prestation londonienne au prestigieux palace Four Seasons.

Ruja

“Christopher, je suis tellement heureuse que vous ayez pu nous rejoindre. Vous êtes, un  de nos meilleurs recruteurs et l’un de nos plus élégants.”

Christopher

“Vous savez Ruja, tout le plaisir est pour moi. C’est un honneur d’être aux côtés d’une femme si intelligent et si énergique que vous !” 

Ruja

“Je ne suis pas certaine de mériter tous ces compliments ! Au fait,  ma secrétaire vous a-t-elle remis le petit cadeau..  ?

Oh, c’est Thomas, je dois vous laisser, veuillez m’excuser !” 

Ruja décroche pour répondre à Thomas Mc Murrain. Top recruteur pour One Coin, l’homme a déjà fait ses preuves dans des arnaques similaires. En 2005, il a été condamné à 7 ans de prison. C’est grâce à des hommes comme lui et d’autres cadres rencontrés lors de sa première expérience avec Big coin que Ruja a su faire de One Coin une réussite en moins de deux ans.  Au troisième trimestre 2016, OneCoin a généré 3,35 milliards de chiffre d’affaires et des bénéfices de plus de 2 milliards d’euros.

Pour lancer sa crypto-monnaie, Ruja utilise un système vieux comme le commerce : la vente pyramidale. Ce n’est pas pour rien que lors de ses shows, elle met en avant le réseau.  Car c’est ce réseau qui lui fournit l’essentiel de son revenu. 

Épisode 1: Ruja Ignatova: la création de OneCoin

Un succès fulgurant grâce à la vente pyramidale

 Croydon, banlieue de Londres

John 

“Ah je reconnais la Mercedes de notre ambassadeur !”

Evrard, ambassadeur de One coin

“Mesdames, Messieurs,  merci d’être venus. Excusez mon retard je vous prie. Je sors tout juste de chez le concessionnaire. J’ai repéré un petit bijou et mes derniers gains One Coin devraient  me permettre de l’obtenir…
Alors oui, je parle d’argent tout de suite. Parce que, si vous êtes là, c’est pour cette raison : gagner de l’argent. 
La crise de 2008 provoquée par les banques nous a mis à genoux. Heureusement, cette crise a aussi des conséquences bénéfiques. Certains ont voulu penser hors système et ont créé le bitcoin, malheureusement réservé à une élite technique. D’autres comme le Docteur Ruja Ignatova ont pensé plus loin. Pour Ruja, le One Coin est un investissement accessible à tous.  Et surtout un investissement qui rapporte !” 

L’ambassadeur One Coin continue ainsi de suite son discours bien rodé. Enfin, il annonce un taux de croissance de 200% du One Coin. Au moment de la vente, il n’hésite pas à affirmer que les contraintes techniques de la blockchain limitent la vente à dix pack de niveau 1. Il surenchérit alors pour annoncer que les packs niveau 2 (donc plus cher) n’ont pas les mêmes contraintes et surtout qu’ils bénéficient d’une ristourne de 50% pour l’ouverture d’un dossier. 

En face de lui, un public souvent vulnérable, touché par la crise. Un public qui a envie de croire à l’histoire racontée par Ruja Ignatova et son équipe. 

Bref, du marketing au service d’une arnaque, ni plus ni moins. Une fois que les gens ont investi, ils voient bien leurs One coin s’afficher sur leur portefeuille numérique mais ils ne peuvent pas les toucher. Alors, ils découvrent une solution :  recruter de nouveaux investisseurs pour toucher une commission auprès de One Coin. Un système bien connu dans le monde des arnaqueurs : la pyramide de Ponzi. 

Le même schéma se répète invariablement dans le monde: New Delhi, Berlin, Bruxelles, Milan. One Coin et Ruja n’ont pas de frontière. Ses adeptes la surnomment la “Crypto-Queen”. 

Thomas Mc Murrain

“Ruja, j’adore !  Encore une prestation incroyable !”

Ruja Ignatova 

“Tu as fait une introduction qui m’a bien aidé… je pense en convertir des milliers. Regarde, ils sont tous allés vers les stands d’inscription !”

Thomas

“On ne va rien lâcher, One Coin doit devenir la crypto- monnaie numéro 1 dans le monde”

Ruja Ignatova

“Non, je ne vais rien lâcher, mon cher ! J’ouvre des bureaux pour One coin dans toutes les capitales !”

Ruja profite aussi de son succès. Elle investit ses gains à tout va, yacht, propriétés privées, voyages de luxe. Elle dépense des sommes folles. Il faut dire qu’elle a de quoi. En 2016, le One Coin est à son apogée avec ses trois millions de membres dans 175 pays et un chiffre d’affaires estimé entre 4 et 19 milliards.

Ruja proclame partout que le One Coin doit être le futur du paiement. Elle s’en est presque persuadée elle-même.  D’autres pourtant, commencent à douter et certaines personnes flairent l’arnaque…

Épisode 1: Ruja Ignatova: la création de OneCoin

Épilogue – Des doutes

Quand Bjorn Bjercke raccroche son téléphone, il est estomaqué. Le recruteur a été formel, il n’y a pas encore de Blockchain derrière le One Coin. Cette simple phrase est tout simplement absurde. Le principe même d’une crypto-monnaie est de s’appuyer sur une blockchain.

Le salaire mirobolant de 250 000 livres sterling qu’on lui a promis ne change rien, ni même l’appartement ou la voiture de fonction à Sofia. Hors de question qu’il accepte ce poste de directeur technique.

Bjorn Bjercke

“Oui, ça j’ai bien compris mais l’objet du poste. Qu’est-ce qu’ils attendent de moi exactement ?”

John Brazey

“Hé bien, comme je vous le disais, ils veulent que vous mettiez en place une blockchain.” 

Bjorn ouvre son pc pour commencer à faire des vérifications. À ce moment-là, il ne sait pas encore dans quoi il fourre le nez. 

Mais ça, c’est l’histoire du prochain épisode ! 

=> Ruja Ignatova: Effondrement et disparition – Ep 2

Épisode 1: Ruja Ignatova: la création de OneCoin

Notes 

https://www.bbc.co.uk/sounds/play/p07npk7p

https://www.bbc.com/news/stories-50435014

https://www.dw.com/en/ruja-ignatova-what-we-know-about-the-absconding-cryptoqueen/a-62368822

https://edition.cnn.com/2022/07/01/business/ruja-ignatova-cryptoqueen-fbi-most-wanted/index.html

https://www.bbc.com/news/technology-61966824

https://www.streetpress.com/sujet/1517570696-one-coin-crypto-monnaie-arnaque-siecle

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?