Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

L’histoire de Twitter est basée sur un oubli et une trahison. Un cofondateur, Noah Glass est évincé alors qu’il est à l’origine du nom et du projet. Jack Dorsey et Evan Williams vont réécrire l’histoire.


26 février 2006. San Francisco.

Quartier de South Park.

Il est 2 heures du matin et une pluie fine s’abat sur la ville. Une pluie glaciale.

Devant le siège d’Odeo, la société de podcast, une voiture noire est faiblement éclairée de l’intérieur.

2 hommes sont assis devant et discutent.

Jack et Noah viennent d’enchaîner les vodka Red Bull après une journée intense de travail.

Et les 2 hommes débriefent dans la voiture.

Noah, la trentaine, lâche dans un souffle fataliste:

“La situation d’Odeo est vraiment compliquée… je ne sais trop ce que l’on va devenir. Tu as prévu quoi, toi ?”

“Je vais quitter le monde de la tech, lui répond Jack, et devenir créateur de mode. Je vais commencer par faire le tour du monde en bateau.”

Noah est surpris ou à peine mais il proteste:

“Enfin Jack, tu ne peux pas faire ça, on a besoin de toi ici ! Dis moi ce qui t’intéresse d’autre ?”

“J’imagine un site web où les gens pourraient partager leur statut actuel, ce qu’ils font, où ils sont…”

Noah l’interrompt:

“Tu sais, ces idées de statut, tu n’es pas le 1er mais si l’on l’associe avec un site bien fait et la possibilité d’avoir des conversations, cela peut être une bonne idée !”

Aujourd’hui je vous emmène sur les traces de la création de Twitter, une création qui mêle trahison et manipulation. Une histoire où un homme va disparaitre à jamais.

Table des matières

Jack Dorsey, Odeo et Noah Glass

Odéo, de la catastrophe à l’opportunité

Le lancement de Twitter

La trahison et le décollage de Twitter

Épilogue: Dorsey réécrit l’histoire de Twitter

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

Jack Dorsey, Odeo et Noah Glass

Début 2005. San Francisco.

Jack Dorsey, 29 ans, originaire du Missouri est un OVNI dans le milieu de tech californienne.

Il vient juste de quitter l’Université de New York et avec ses cheveux en pétard et son anneau dans le nez, il ressemble plus à un rockeur des années 1990. Il est passionné de photographie et songe aussi à se lancer dans la mode pour dessiner des vêtements.

Mais il a un talent, c’est un excellent programmeur.

Il vient de passer 3 mois à développer un site pour une entreprise d’excursions en bateau.

Et ce matin de mai 2005, il est assis au Caffe Centro et regarde nonchalamment les offres de job de programmeur, casque vissé sur les oreilles, musique Punk Rock à fond.

En levant les yeux, il voit devant lui, Evan Williams assis, en train de siroter son café.

Evan est une mini célébrité dans le milieu naissant de la tech à San Francisco depuis qu’il a vendu Blogger, sa plateforme de blog, à Google pour 20 millions $.

Mais il n’y reste pas longtemps et lance une nouvelle société, Odeo, une plateforme de podcast fondée avec son ami, Noah Glass.

Jack, qui est très timide, n’ose pas aborder Evan. Puis, il refait rapidement son CV, cherche le mail d’Evan et lui envoie dans la foulée… au moment où celui-ci quitte le café.

Williams traverse le rue pour pénétrer dans un bâtiment, un loft miteux qui sert de siège à Odeo.

Même si Evan jouit d’une petite réputation dans la Valley, sa nouvelle société, Odeo, fait dans le podcast… et le podcast à l’époque est encore un sujet obscur et sans intérêt.

Les candidatures ne pleuvent donc pas pour Odeo et quand Evan découvre le CV de Jack, il lui propose rapidement un entretien.

Et le look de rebelle de Jack plait énormément aux 2 fondateurs… qui finissent par lui proposer un poste de Freelance dans un 1er temps.

Jack fait ses preuves rapidement et devient un salarié… il remporte même à plusieurs reprises le prix du “meilleur salarié” du mois.

Jack passe sa vie chez Odeo et notamment avec ses nouveaux collègues… Odéo, c’est alors une dizaine de salariés et Evan, en tant que principal investisseur, en est le CEO.

Petit à petit Jack et Noah, le 2e fondateur d’Odeo se rapprochent et deviennent amis… même si sur le papier tous les éloigne.

D’un côté le rebelle et timide Jack fin de vingtaine, de l’autre, Noah, l’angoissé hyperactif, marié et bien sous tout rapport.

Pourtant malgré sa vie de couple, Noah passe de nombreuses soirées au boulot. Son couple bat de l’aile, il ne lui reste plus que ça dans la vie.

Entre concerts et promenades à vélo, les 2 collègues deviennent inséparables.

Pourtant Odeo comme l’amitié des 2 hommes vont être secouées.

Très secouées même.

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

Odéo, de la catastrophe à l’opportunité

Odéo lance en fanfare son produit en juillet 2005 après plus d’un an de travail.

Puis en septembre 2005, Apple lance une appli, Podcast, qui centralise toutes les écoutes et notamment les podcasts.

Le projet d’Odéo est tué dans l’oeuf.

C’est la catastrophe pour les fondateurs et les équipes.

Evan Williams et Noah Glass réfléchissent alors à toutes les options.

Evan qui est plutôt lent à prendre ses décisions, hésite à fermer. Noah, lui, s’agite dans tous les sens et essaie de trouver des idées.

Ils organisent même des séances de brainstorming pour sauver le soldat Odéo.

“Si vous deviez créer une nouvelle entreprise aujourd’hui, ou réinventer Odeo, que construiriez-vous ?”

Puis une nuit du 26 février 2006, Noah et Jack se retrouvent à 2 heures du matin pour discuter après une soirée arrosée au Red Bull Vodka.

Jack lui suggère l’idée d’un site web qui partagerait des statuts… Noah est dubitatif.

Il se dit qu’il existe d’autres startups qui font ça… il regarde la pluie tombée sur les vitres de la voiture, perdu dans ses pensées

Il se dit pourtant que ce service peut aller plus loin et non seulement partager les statuts mais aussi engager des conversations.

Il peut y avoir un vrai business là-dedans.

Le lendemain matin, le 27 février 2006, Dorsey et Glass entrent dans une salle de conférence d’Odeo pour parler de l’idée avec Williams et Biz Stone, un collègue d’Odeo et ami de Williams depuis l’époque de Blogger.

Williams et plusieurs autres cadres d’Odeo travaillent depuis des semaines sur une idée similaire, qu’ils ont appelée “Groupes”, où les gens peuvent converser avec leurs amis, probablement par le biais de clips audio. Mais l’idée de la veille – une mise à jour de statut qui peut être utilisée pour connecter des amis – semble plus prometteuse.

C’est Noah qui explique le concept:

“Il s’agit de développer une plate-forme permettant à n’importe qui de décrire, sous la forme de messages très courts, ce qu’il est en train de faire ou son état d’esprit”.

Puis Jack surenchérit:

“Et on veut aller plus loin avec l’idée de conversations. Les mises à jour de statut doivent permettre d’engager la conversation avec d’autres personnes.”

Glass prend en charge le projet, rédigeant des notes et une liste de fonctionnalités sur le futur site.

Biz Stone, le graphiste de la bande, commence à explorer des designs. Dorsey et un autre programmeur, développent le nouveau site.

Puis il faut trouver un nom.

C’est Noah qui s’y colle.

Il en devient même obsessionnel, feuilletant un dictionnaire en papier, mot par mot et page par page, à la recherche du bon nom.

Une fin d’après-midi, seul dans son appartement, il met son téléphone portable en mode silencieux, ce qui le fait vibrer. Il pense alors au nom “Vibrer”, qu’il écarte, mais cela le conduit au mot “twitch”. Il l’écarte aussi, puis continue à parcourir la section “Tw” du dictionnaire : twist, twitch, twitch, twitcher, twitchy . … et puis, c’est là.

Il lit la définition à voix haute. “Le léger gazouillis que font certains oiseaux.”

C’est ça, se dit-il. “Agitation ou excitation ; palpitation.”

Twitter.

L’idée, le nom, Odéo doit faire vite et Noah Glass aussi.

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

Le lancement de Twitter

Evan Williams, le CEO d’Odeo, prend alors la décision.

“Il faut investir ce projet, “Twitter”, je pense que c’est celui qui a le plus de potentiel” écrit-il aux 14 salariés.

C’est Jack Dorsey, qui lors d’un hackathon, lance le prototype de Twitter.

Le 1er tweet, le 21 mars 2006 est envoyé par Jack, qui teste la plateforme.

“just setting up my twttr” écrit-il.

Dorsey décide de limiter les tweets à 160 caractères soit la longueur maximale d’un SMS sur un téléphone portable.

Au fur et à mesure de l’évolution du nouveau service, la lutte pour le pouvoir entre Williams et Glass, qui couve chez Odeo, se déplace vers Twitter.

Noah Glass, qui protège sa nouvelle idée et est distrait par son divorce, devient de plus en plus nerveux et anxieux. Il se comporte de façon erratique en réunion avec ses collègues.

Glass, un jour, quand il voit un entrepreneur très connu rejoindre leur service, crie devant toute l’équipe:

“Ne laissons pas cette personne sur Twitter, c’est notre ennemi !”.

Il veut désormais séparer Twitter, sa création, d’Odéo et milite auprès de Williams.

Mais celui-ci ne veut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.

“Odéo doit créer d’autres applis et les tester toutes. On verra par la suite” répond-t-il à Noah.

Mais les tensions entre Williams et Glass s’intensifient.

Et pas seulement avec Williams, c’est désormais Jack Dorsey, l’ami de toujours qui veut s’en débarrasser.

L’activisme forcené et les tensions avec Noah ont désormais rangé Jack derrière Williams.. mais il ne lui dit rien.

Il se réunit alors avec Evan Williams en juin 2006 et lui annonce:

“Le comportement de Noah ne peut plus durer et en plus, il a trop tendance à s’approprier ce qui était mon idée initiale…C’est lui ou moi !”

Pour Williams la décision est facile à prendre mais il craint le moment de la faire car Noah est un ami.

Mais Jack Dorsey est l’ingénieur principal sur Twitter et il en a besoin… et il en plus qu’assez de la place que Noah prend dans la société.

Après s’être entretenu avec le conseil d’administration d’Odeo, vers 18 heures, le mercredi 26 juillet 2006, Williams demande à Glass de le rejoindre pour une promenade à South Park.

Il fait très chaud avec une petite brise ce soir-là dans les allées du parc.

Ils s’assoient tous les 2 sur un des bancs vert du parc.

Evan est nerveux, il y a pensé toute la nuit mais sa décision est prise.

“Ecoute Noah, je pense qu’il est temps que tu quittes la société !”

Noah le regarde bouche bée.

Sa lèvre inférieure tremble sous le choc de la nouvelle.

“Tu ne peux pas me faire ça à moi !”

Evan, se racle la gorge un instant:

“Je te propose six mois d’indemnités de départ et six mois d’acquisition de tes actions Odeo, ou tu seras publiquement licencié”

Noah ne veut plus rien entendre, il se lève et part.

La société qu’il a fondée, le projet qu’il poursuit depuis 6 mois, tout ça, c’est fini.

Ses yeux se mouillent. C’en est trop pour lui.

Il appelle son seul ami de confiance chez Odéo, Jack.

Ils décident de se retrouver au bar.

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

La trahison et le décollage de Twitter

Ce 26 juillet 2006, Glass et Dorsey se retrouvent dans un bar puis finissent dans un club du centre ville.

Noah est livide et très rapidement il se confie à Jack.

Alors que la musique du club bat son plein, les 2 amis se calent dans un angle du bar.

Noah a la voix tremblotante et raconte ce qu’il s’est passé à Jack.

“C’est de la faute d’Evan, il ne supporte plus que je mène des projets en parallèle des siens… il est tellement lent ! “

Jack fait semblant d’être abasourdi et en rajoute une couche:

“Evan ne t’a jamais vraiment supporté… il voulait diriger seul et je pense que tu lui faisais de l’ombre !”

Puis après quelques verres, les 2 amis se séparent. Noah serre Jack dans ses bras et le remercie d’être là dans les moments difficiles.

Jack Dorsey a trahi son ami qui ne l’apprendra que des années plus tard.

2 semaines plus tard, Noah Glass est évincé de l’entreprise qu’il a créé avec Williams et écarté du projet qu’il aime passionnément, Twitter.

Dorsey devient quant à lui directeur général de Twitter.

Williams rachète alors les parts d’Odéo à ses investisseurs avant de créer Twitter avec une poignée d’investisseurs et de lever 5 millions $. Les 3 fondateurs officiels de Twitter sont donc officiellement Evan Williams, Biz Stone et Jack Dorsey.

Pourtant Twitter connait des débuts contrastés avec seulement 1000 utilisateurs les 3 premiers mois pour atteindre seulement 5000 utilisateurs fin 2006.

Mais le potentiel est là, et Williams comme Dorsey commencent à comprendre l’intérêt de Twitter, qui est une véritable source d’information en directe.

C’est la conférence South by Southwest en Mars 2007 qui va définitivement faire entrer la plateforme dans une autre dimension… influenceurs et célébrités commencent à rejoindre le réseau.

Puis quelques mois plus tard, un léger tremblement de terre frappe San Francisco et Twitter s’illumine de demandes de renseignements sur le tremblement de terre… mettant en lumière une nouvelle orientation du produit qui le fait passer d’une archive Internet de mises à jour de statut à un flux d’informations en temps réel sur tout ce qui se passe dans le monde.

Dorsey se révèle un mauvais DG et préfère les cours de Yoga et de dessinateur de mode à son poste.

Il finit par être remplacé en 2008 par Evan Williams qui sera lui-même remplacé peu de temps après.

C’est finalement Jack Dorsey qui revient à la tête de Twitter en 2015 et il y restera jusqu’en 2021.

Twitter confirme son succès les années suivantes malgré des périodes difficiles avec licenciement à la clé.

Après son introduction en bourse en 2013, Twitter vaut aujourd’hui un peu plus de 30 milliards de $.

Mais cette belle histoire cache un bel oublié, Noah Glass.

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

Épilogue: Dorsey réécrit l’histoire de Twitter

Depuis que Noah Glass a quitté Odéo en juillet 2006, toute trace de son rôle dans l’histoire de la création de Twitter a été effacée.

Jack Dorsey ne le mentionne plus quand il raconte la fondation de Twitter et il s’attribue auprès des journalistes la paternité de la plateforme , il est “l’inventeur de Twitter”.

Il dépossède même Glass de la trouvaille du nom Twitter, nom qu’il aurait lui-même découvert.

Bref Noah Glass disparait peu à peu de toute l’histoire… jusqu’à ce qu’un article de Business Insider raconte la véritable histoire en 2011 puis un livre, en 2014.

Malgré tout, Jack Dorsey continue de raconter son histoire.

Il déclare en 2018 à Vanity Fair que l’idée de Twitter remonte à 1984, alors qu’il n’avait que 8 ans.

Et c’est bien Noah Glass qui doit bien rigoler quand il lit ça.

D’ailleurs quand on va sur son profil Twitter, on peut lire

“J’ai créé ça”.

Il n’y a quasiment aucun tweet sur son profil Twitter mais ce mot simple sur sa biographie.

Noah Glass met de longues années à se remettre de cette éviction et fait une longue dépression. Il n’a plus jamais parlé avec les autres fondateurs de Twitter.

Mais il finit par s’en sortir.

Il crée en 2006 un service de livraison par SMS pour les restaurants qui devient un logiciel puis il déménage à New York.

Sa startup, Olo, devient un beau succès avec plus de 1000 salariés et une introduction en bourse qui valorise la société, 3,6 milliard $.

Noah regrette souvent l’histoire de Twitter mais il est quand même fier.

Et ça, c’est une autre histoire.

Twitter : une histoire de trahison, d’amitié et de fondateur oublié

Notes

All Is Fair in Love and Twitter – The New York Times

Noah Glass et Evan Williams

History of Twitter: Facts and What’s Happening Now

Two-Hit Wonder

Jack Dorsey – Wikipédia

🐦 Twitter

Hatching Twitter: A True Story of Money, Power, Friendship, and Betrayal

https://en.wikipedia.org/wiki/Twitter#:~:text=Twitter

The History of Twitter You Didn’t Know

History of Twitter: Facts and What’s Happening Now

The Incredibly True (and Messy) Origin Story of Twitter

EXCLUSIVE: An Interview With Twitter’s Forgotten Founder, Noah Glass

The Real History Of Twitter

Is Noah Glass Twitter’s Long Lost Winklevoss?

Noah Glass – Wikipedia

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?