Solocal, une histoire de transformations

Solocal est une entreprise qui s’est radicalement transformée en 20 ans. Du papier au minitel, Solocal vend désormais des services web pour les petites entreprises sur toute la France. Découvrez cette histoire.


Marie jette un coup d’œil angoissé sur sa montre. Elle est en retard. Une heure trente pour arriver au boulot à Neuilly, c’est trop. C’est surtout qu’elle est convoquée par la direction générale ce matin. En passant le seuil de l’office des annonces, elle ne peut s’empêcher de penser à son entretien d’embauche. Elle a eu l’intuition, à ce moment-là, de trouver le poste de sa vie. Mais peut-être s’est-elle trompée ?

Ce jour de février 1999, elle est beaucoup moins sûre d’elle. Elle revient à peine d’un arrêt maladie d’un mois après une grosse opération et elle est déjà convoquée. Tout lui semble trop grand dans cette boite, les gens, les objectifs, les locaux. 

“Bonjour, Marie, asseyez-vous” 

“Merci monsieur.” 

“Marie, vous vous doutez pourquoi je vous ai convié ce matin ?” 

“Non monsieur, je ne sais pas.”

“Alors moi je vais vous le dire.” 

“Marie, vous êtes exceptionnelle. J’ai fait le point avec Éric, votre manager, toutes vos commandes sont rentrées. Je n’ai jamais vu ça ni moi ni aucun autre chez ODA. Aucune relance, les contrats sont arrivés par courrier, tous signés. Vous n’êtes pas là depuis six mois que vous êtes déjà une de nos meilleures commerciales : bravo !”

En sortant du bureau, Marie est bouleversée. Elle vient de prendre goût à la réussite.  

Elle a vingt ans et la vie devant elle.

Bienvenue sur “Il était une fois l’entreprise”, un podcast où je raconte les histoires des entreprises et ce grâce aux entreprises elles-mêmes qui me partagent leur histoire. Je m’appelle Laurent Brouat et ce podcast est produit par Inspire Média.

Je vous emmène aujourd’hui, dans la vie professionnelle de Marie chez Solocal. L’occasion unique de rencontrer un personnage qui continue de vivre et grandir dans son entreprise en 2022. L’occasion unique de suivre les transformations exceptionnelles d’une entreprise pas comme les autres. Merci aux équipes de Solocal et à Odyssée RH pour leur témoignage.

Table des matières

La grande et la petite histoire

La performance comme fil rouge

Est-ce que Solocal rime avec digital ?

Le ciel est bleu 

Épilogue

Solocal, une histoire de transformations

La grande et la petite histoire

Les clients que Marie démarche dans les années 80 par téléphone entendent exactement cette sonnerie. Mais que vendent exactement Marie et ODA, la société pour laquelle elle travaille ?

ODA est une société créée par Havas en 1896, elle s’occupe de commercialiser des espaces publicitaires dans la presse locale. En 1946, les PTT qui ont alors le monopole des communications lui demandent de prendre en régie leurs annuaires téléphoniques. Soit 88 annuaires départementaux diffusés chaque année chez les 25 millions de ménages français. 

Le métier d’ODA est là : offrir de la visibilité aux entreprises dans ses annuaires. 

C’est d’abord ce que Marie va vendre: de la communication sur papier. Pour autant, impossible pour elle de passer à côté des transformations technologiques qui commencent à traverser la société.

Dès les années 80, ODA se lance dans l’annuaire sur minitel et même par CD-ROM.  

La filiale de Havas voit son chiffre d’affaires quintupler entre 1980 et 1999.

Une belle progression qui s’explique aussi par la capacité de l’entreprise à prendre les tournants technologiques.

ODA lance les premières offres d’annonce sur internet en 1996 et deux ans plus tard, son service intitulé page ZOOM obtient le LISA Award du meilleur annuaire au monde sur internet à Boston.

“À la santé de France Télécom et de voila.fr !”

“Santé !” 

“Didier, c’est top pour la boite, mais vraiment, je ne comprends rien à internet !” 

“Marie, internet c’est l’avenir, demain tu en vendras comme tu vends des pages jaunes aujourd’hui !” 

“Oui, j’ai vu le site pagesjaunes.fr qu’on a fait. Écoute si les gens y vont alors oui, on accompagnera les clients”. 

Dans son for intérieur Marie fait moins la fière. Internet, elle n’est pas vraiment sûre de comprendre à quoi ça sert.

Solocal, une histoire de transformations

La performance comme fil rouge

Il faut dire que Marie vend du papier et puis du minitel avec un succès qui ne s’est jamais démenti depuis le fameux entretien avec la direction générale.

L’excellente télévendeuse s’est vue challengée par son chef qui l’a envoyé sur le terrain où son goût de la relation client s’est affirmé malgré un début compliqué.

“Ah c’est vous les pages jaunes ? Vous tombez bien !” 

“Ah oui, ehh — bonjour !” 

“Bonjour, je voulais vous avoir en face pour être sûr de résilier mon contrat.” 

Marie tombe des nues et quand elle appelle son chef, il la rassure gentiment par un «Bienvenue sur le terrain».

Deux jours après, elle décroche un accord pour 2000 francs soit trois fois plus qu’un contrat moyen en télévente. Le terrain l’a conquis. 

Les années qui suivent, elle gagne très bien sa vie. Son mantra : la performance. Pour elle, mais aussi pour ses clients. La visibilité qu’elle leur offre doit se traduire en chiffres d’affaires pour eux, sinon ça ne sert à rien. 

“Maman, maman !” 

“Mes trésors ! Alors comment s’est passée la rentrée ?”

“Super ! La prof a demandé ton métier, j’ai dit que tu étais Cake coût manager !” 

“Key account manager, mon chéri.. J’aide mes clients à être trouvés sur internet…comme un annuaire”

Pour Marie, l’équilibre est parfait. Elle voit grandir ses enfants et continue de développer son chiffre d’affaires et l’activité de ses clients.

Elle comprend que vendre de l’internet ou du papier c’est la même chose. 

En 2006, Pages jaunes est une entreprise florissante grâce notamment à des personnes comme Marie. Elle est cotée en bourse depuis deux ans. 

2006, c’est aussi l’année où la société est vendue à des fonds américains par LBO. C’est-à-dire que les fonds rachètent le groupe en s’endettant. 

Ce sont les années où l’entreprise prend le tournant du numérique grâce à un développement de son offre internet et une stratégie d’acquisition diversifiée (site d’emploi, annuaire de recherches, et même site de rencontres).

Pour Marie, il est temps de découvrir un nouveau métier.

Solocal, une histoire de transformations

Est-ce que Solocal rime avec digital ?

“Bonjour à toutes et tous et bienvenue pour cette première journée de formation au Web design. L’objectif de cette journée est que, ce soir, les acronymes comme URL, IP, DNS n’aient plus de secret pour vous.”

Dans la salle de formation remplie aux deux tiers d’anciens télévendeurs et commerciaux, le silence anxieux est palpable.

Marie aussi s’agite sur sa chaise. Elle aussi se sent nerveuse dans cette ancienne usine d’annuaire transformée en agence de création de sites internet. 

A-t-elle eu raison de faire déménager mari et enfant à Angoulême ? A-t-elle eu raison de suivre son intuition  et d’accepter ce poste de commerciale dans le Poitou. 

Un an plus tard, elle se félicite de son choix. Elle passe régulièrement dans les bureaux de la Web Factory pour rencontrer designers et développeurs et elle comprend encore mieux le service qu’elle rend à ses clients. 

Le Web Factory se révèle l’une des plus grosses agences web en France, ​​plus de 450 000 sites créés depuis 2006. Ce qui tombe bien, car au fur et à mesure des années qui passent la part du papier diminue au sein du groupe alors que la pression de l’endettement se fait toujours plus pressante.

Marie vend désormais de l’espace publicitaire sur le web et elle n’en est pas peu fière.

“Oh ! je suis trop contente de te voir Marie”

“Moi aussi ma grande, j’ai l’impression que ça fait une éternité..” 

“Oui, alors dis-moi toujours chez ODA” 

“Tu me parles d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître ! On s’appelle Solocal maintenant après avoir été Pages jaunes pendant quinze ans. Tu sais, ce que j’aime dans ma boite, c’est que sans en changer, j’ai eu l’impression d’avoir eu dix vies professionnelles.”

Et c’est vrai que pour Marie tout va bien même si elle commence à s’ennuyer un peu en cette année 2017. D’autant plus que le partenariat en 2015 de google avec Solocal a éveillé sa curiosité. Il y a une nouvelle offre à proposer à ses clients.

Solocal, une histoire de transformations

Le ciel est bleu 

Marie décide de satisfaire sa curiosité et accepte le poste de directrice de secteur d’Île-de-France que lui propose la direction de Solocal. Elle est d’autant plus contente qu’on lui garantit de continuer à faire ce qu’elle aime – du terrain. On la retrouve donc au bord d’une piscine en ce printemps 2018.

“Ne faites pas attention au bruit, Marie, avec le printemps on a une nouvelle gamme de pompe à eau silencieuse qui arrive.”

“Monsieur Romain, c’est top ! C’est une très bonne occasion de communiquer sur internet, j’ai toute une gamme de…”

“Je vous arrête. Je n’ai pas de budget à dépenser.”

“Je ne vous parle pas de dépenses, mais d’investissements. L’idée est de vous aider à trouver des clients. Notre offre internet est faite pour des entreprises avec des produits innovants comme les vôtres…”

Marie a pris le temps d’étudier le marché du pisciniste avant de venir. Elle sait qu’avec l’offre complète qu’elle lui propose, elle va accompagner sa croissance. Une fois le contrat signé, elle reprend la route. Elle est sûre de retrouver son client satisfait dans un an. 

“Allô Marie, c’est Romain, oui je sais on est pas au terme du contrat, non je vous appelle pour vous dire que grâce à vous j’ai de quoi embaucher de nouveau !”

À ce moment-là, le travail de Marie prend tout son sens.

Pourtant elle va bientôt quitter Solocal comme elle l’annonce à Éric, le directeur général.

“Bon Éric, je te préviens à partir de ce moment je ne suis plus salariée Solocal. Ici, c’est fini. Dans ces bureaux, je suis salariée Dentalo. Mon client est mon employeur.”

À peine a-t-elle fini sa phrase qu’elle présente à son DG, les deux cofondateurs de Dentalo, Jean et Thierry. Les deux fondateurs sont tout sourire, 7 ans qu’ils travaillent avec Marie. Elle est chez elle parce qu’elle a contribué à passer Dentalo d’un centre dentaire à 60 centres en 5 ans !

L’intelligence de Marie, c’est de comprendre les besoins de ses clients et d’y répondre avec des produits qui leur permettent de faire du chiffre d’affaires.

À travers Marie, c’est toute la stratégie numérique de Solocal qui s’affirme désormais.

Solocal, une histoire de transformations

Épilogue

Solocal qui trouve en 2020 un accord de refinancement de sa dette et qui affiche, pour la première depuis longtemps, un chiffre d’affaires stable en 2021.

Des chiffres qui s’incarnent dans le quotidien de leurs clients. La crise du COVID est passée par là et jamais Marie ne s’est sentie autant utile qu’en aidant ses clients à se digitaliser.

“Champagne !” 

“Mais Julie, ce n’est pas très sérieux, je travaille cet après-midi et..” 

“Marie, vous tremperez vos lèvres alors, mais je tiens au champagne. J’ai investi en 6 ans 90 000 euros qui m’ont rapporté 600 000 euros. Mais surtout Marie, je voudrais vous remercier pour quelque chose de précieux, vous m’avez aidé à affirmer ce que j’ai aujourd’hui de plus précieux : la singularité de mon activité.”

Sur la route, Marie médite à ce que lui a dit sa cliente. Oui, c’est vrai : son métier c’est d’aider ses clients à affirmer leur identité. À ce moment-là, elle repense aussi à Mélanie, le dernier CDI qu’elle vient d’embaucher dans son équipe. La petite nouvelle en veut, elle n’a pas encore les codes, mais elle en veut vraiment. 

Pour Marie les choses apparaissent clairement. C’est ces valeurs qu’elle doit transmettre à Mélanie. 

Être soi-même pour aider les autres à l’être.

Être soi-même pour exploser son potentiel. 

Et ça, c’est une autre histoire.

Solocal, une histoire de transformations

Notes

Pierre Danon (Solocal): Solocal pense avoir “assuré sa pérennité”

Présentation PagesJaunes- Pierre Danon (FR)

https://fr.wikipedia.org/wiki/Solocal

SoLocal taille à la serpe dans ses effectifs

Solocal : vers une sortie de son endettement historique – Eddy

Cash Investigation : Elise Lucet bouscule le PDG des Pages Jaunes

Souffrance au travail : Pages jaunes accusé (Cash investigation) – Par La rédaction | Arrêt sur images

https://www.solocal.com/sites/default/files/2019-06/SoLocal Group – DDR 2017 – FR.pdf

L’entreprise basée à Angoulême Solocal, déménage et va créer “des emplois”

Solocal confirme son engagement dans le Grand Angoulême avec le renforcement de sa webfactory

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?