Jul – Un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre – Ep 2

Jul le chanteur de rap est devenu le chanteur le plus écouté en France en 10 ans. Dans ce 2e épisode, nous revenons sur les raisons de son succès malgré les critiques.


Je vous raconte aujourd’hui, l’histoire de Julien Mari, plus connu sous le nom de Jul. Comment ce minot de Marseille est devenu en moins de dix ans un des incontournables du rap français et de la chanson populaire. 

Dans le dernier épisode, nous avons pris Jul dans sa chambre d’enfant pour le déposer au Zénith en 2016 devant un public conquis. Aujourd’hui, la saga de Jul continue mais viennent le temps des moqueries et du mépris… 

Pour lire/écouter le 1er épisode => Jul – Le rappeur, la naissance d’un entrepreneur – Ep 1

Table des matières 

Les succès malgré tout: quelles sont ses recettes ?

Un garçon simple et fédérateur

Épilogue : un artiste de la France d’en bas

Jul, un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre - Ep 2

Avec le morceau Tchikita, Jul remporte une Victoire de la musique en 2017. Dans le même temps, les haters se déchaînent sur les réseaux sociaux. 

“Trump Président… et maintenant Jul Victoire de la Musique. À peine en février et on sait déjà que 2017 sera un grand millésime.”

“Jul qui remporte une victoire de la musique, c’est comme si McDo avait 1 étoile au Michelin….”

Le style musical minimaliste de Jul ne passe pas. Son style vestimentaire non plus. Il est venu chercher sa Victoire vêtu de son éternel jogging floqué du logo de sa maison de production. Son message en substance est clair “ «j’ai grandi en jogging, je vieillirai, riche et célèbre, en jogging». 

Jul n’a pas les codes et n’a absolument pas l’intention de les acquérir.  S’il est heureux de cette victoire, la seule qui compte pour lui c’est celle qu’il peut partager avec son équipe : la team JUL.

En attendant Tchikita cumule plus de 130 millions de vues et plus de 500 000 likes sur Youtube. Un succès phénoménal. Bref, Jul continue sa route sourd aux reproches de la police du bon goût.

Policier

“Messieurs, papiers du véhicule”

Jul

“Voilà, tenez.”

Policier

“Vous savez pourquoi on vous arrête ?” 

Jul

“Bonne question.”

Policier

“Excès de vitesse. Et vu la couleur de vos yeux, il n’y a pas que ça. Je vais vous demander de sortir du véhicule s’il vous plait messieurs.”

La garde à vue de Jul et de son collègue fait la une de la presse. Le rappeur lui, fait profil bas. Il publie un message où il s’excuse de donner une mauvaise image, conscient de l’exemple qu’il peut représenter.

Et là, de  nouveau, c’est le tsunami sur les réseaux sociaux. Pas à cause de l’arme ni du hashish trouvé dans la voiture mais à cause de l’orthographe presque phonétique de Jul. 

“C’est pour avoir flingué la langue française que JUL a été placé en garde à vue?”

Quelques jours plus tard, Jul rappelle que son orthographe ne l’a pas empêché de réussir. Et s’adressant à sa team, il les exhorte à résister aux humiliations crasses. 

“Moi jusqu’à maintenant, j’ai fait mon travail et je vais continuer à le faire comme je l’ai toujours fait et rien ne va changer, ne vous inquiétez pas.”

Toute la philosophie de Jul est là : faire et laisser dire du moment que sa team est là.

Si Goldman chante dans les années 80, “ il suffira d’un signe”. Jul, trente ans plus tard, impose le sien. Tous ses fans s’affichent en selfie, mains face caméra, annulaires et auriculaires baissés, les six autres levés. 

Le signe de Jul est récupéré de tous les côtés, le signe du succès. 

Jul, un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre - Ep 2

Les succès malgré tout: quelles sont ses recettes ?

Jul

“Y’a l’harmo, mets-la en-dessous.” 

Kajou prod

“Ok, le son est bon là je pense. Une heure pour faire le son t’as été un peu long pour le coup…”

Jul se joint au rire de son équipe. Il est tellement heureux en studio. Il crée comme dans sa chambre d’adolescent et c’est tout ce qui compte. Autour de lui, son équipe dans une ambiance détendue et un peu foutraque à l’image de la table basse où trône une chicha, pipe orientale prisée par les jeunes et bouteilles de soda entamés.

Pourtant, c’est ici que Jul travaille son succès. Arrivé à 13 heures, il partira à cinq heures du matin. Il sait ce qu’il veut obtenir et comment. Sa connaissance intime de la production lui permet de discuter d’égal à égal avec son ingénieur du son. 

La force de Jul c’est de faire d’abord de la musique pour lui avant de la faire pour sa team. Il le dit lui-même : si le succès s’arrête, il continuera de faire des sons parce que c’est ce qui le porte. 

Le rappeur en claquettes-chaussettes ne se prend pas la tête. Sa seule ambition est de sortir un son qui fasse plaisir aux gens qui leur permette de s’évader un peu du quotidien.

Tous ses disques sont certifiés disques d’or et de diamant. Aujourd’hui,  il compte seize albums officiels et dix mixtapes gratuites qu’il a offerts à ses fans. Jul est l’incarnation du rappeur qui a compris le nouveau rythme imposé par le streaming. Il bombarde régulièrement la team Jul de nouveauté. Sa productivité folle en studio est une des clés de son succès. 

À la grande joie des plates-formes de streaming comme Deezer, par exemple, qui affirme que Jul est l’artiste le plus streamé dans la nuit du nouvel an 2020.

Un succès artistique qui s’accompagne inévitablement d’une réussite financière à la hauteur. La fortune de Jul est estimée à deux millions d’euros.

Mais le rappeur n’affiche pas son argent. Au mieux pour lui, il lui permet de vivre de sa passion. Bientôt aussi certifié que Johnny Hallyday, Jul veut rester le simple garçon qu’il a toujours été. Un rappeur qui continue de rouler en twingo.

Jul, un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre - Ep 2

Un garçon simple et fédérateur

Jul à Marseille, c’est comme Schumi dans la F1 ”. SCH, autre grand grand rappeur des bouches du Rhône, ne tarit pas d’éloges sur le collègue. Il faut dire que Jul vient de réaliser un coup de maître. Rassembler dans un seul album toutes les générations du rap marseillais.

En août 2020, Jul sort le single en Bande Organisée qui rassemble les figures de proues du rap marseillais : SCH, Kofs, Naps, Soso Maness, Elams, Houari et Solda. Le single explose avec sept millions de vues sur Youtube en quatre jours. Le streaming n’est pas en reste et bientôt le son s’affiche dans le top 100 mondial de Spotify.

Jul se rend vite compte que le projet peut prendre encore plus d’ampleur. 

Le voilà donc qui envoie un sms à la quasi-totalité du rap marseillais, toutes générations confondues. En commençant par les membres d’IAM ou de la Funky family ou même des rappeurs moins connus comme Sat l’artificier, Kofs ou Sisa. Au total ce sont plus de cinquante rappeurs qui participent au projet 13 organisé.

Sorti en octobre 2020, le disque est disque de platine en décembre.

Le projet est plus qu’un succès commercial pour le rap marseillais. Il lance une solidarité dans une industrie plus connue pour ses pratiques concurrentielles que fraternelles. 

Pas étonnant que ce soit Jul qui en soit à l’origine. Le rappeur aime profondément la musique et ceux qui la font. Il ne répond ni au cliché du gangsta rap, ni à celui du rap bling bling. Il n’a qu’un seul objectif : faire de la musique et ambiancer le monde.

Peu à l’aise avec les médias traditionnels, il fuit la presse et particulièrement les interviews. Préférant se montrer une journée en studio avec des médias de références comme Booska-P ou Konbini. Où bien même discuter directement avec ses fans sur les réseaux sociaux.

Au vu de son succès, Jul ne peut plus s’afficher en claquettes-chaussettes dans les rues de Saint Jean de la Puenta, mais il peut encore afficher son quartier en une de sa page Facebook. 

Il est comme ça Jul, au naturel. 

Jul, un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre - Ep 2

Épilogue : un artiste de la France d’en bas

Jul enfant n’a pas pu échapper à ces quelques notes iconiques du rap marseillais. L’adulte qu’il est devenu trouve encore dans la musique un refuge, un endroit où il peut partager ce qu’il est sans crainte des autres. 

S’il fuit la presse, c’est sans doute par crainte du jugement dont il a été victime depuis ses débuts. 

Jul symbolise les aspirations d’une jeunesse désireuse de se distraire dans un monde difficile, une jeunesse qui n’a pour autant pas peur de charbonner pour vivre de sa passion. En face, se dresse parfois un establishment méprisant et une pensée élitiste et classiste. 

Impossible de savoir si ces moqueries blessent Jul. À l’instar de Lena Situations, une youtubeuse qui subit les mêmes avanies, il affiche une bonhomie tranquille. Les seules choses qui comptent pour lui sont sa musique, ses proches et tous ses fans qu’il ambiance sur les réseaux sociaux.

En sortant de Marseille, sur l’autoroute A55, impossible de le rater. Une fresque de 23 mètres le représente, réalisée par l’artiste Haveh, en collab avec le jeu Fifa 22. Ce jeu de foot  permet de célébrer un but en faisant faire à son joueur… le signe de Jul. 

Bref, si l’establishment se moque, l’industrie du jeu vidéo, les fans et les rappeurs ont bien compris où se trouve l’avenir de la musique.

Mais ça, c’est une autre histoire. 

Jul, un rappeur haï ou aimé mais un succès monstre - Ep 2

Notes

https://hiphopcorner.fr/jul-fete-ses-32-ans-retour-sur-limmense-carriere-du-plus-gros-vendeur-de-lhistoire-du-rap-francais/

Jul : Un succès commercial inégalé dans le rap français | Hip Hop Corner : Actu rap français, US et culture

Photos : Jul Le Marseillais qui bouscule le business du rap

Jul : le secret de son succès

Avec Jul, Reebok veut toucher l’Or

Jul est désormais plus gros vendeur de l’histoire du rap français !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Jul_(chanteur)

Comment Jul a surmonté les critiques pour devenir le plus gros vendeur du rap français

L’histoire de la Vie et la Biographie de Jul

Jul remporte une Victoire de la Musique, Twitter se moque de lui (REVUE DE TWEETS)

Jul, le feuilleton de l’été

JUL remercie sa team pour son prix aux Victoires de la Musique ! – MCE TV

Une fresque géante du rappeur Jul à l’entrée de Marseille

JUL- Le nouveau phénomène du rap marseillais – Music to my Eye

Jul, stakhanoviste du son – RFI Musique

Jul ou le triomphe d’un rappeur sans bling-bling

Jul : rencontre avec le rappeur indépendant devenu star des clubs | Trax Magazine

Jul et la Liga One Industry enterrent la hache de guerre !

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?