François et Françoise Lemarchand: Pier Import, une histoire américaine – Ep 1

Françoise et François Lemarchand sont des entrepreneurs et un couple. Ils créent 2 succès importants, Pier Import puis Natures et Découvertes.


Quartier latin – Paris – Septembre 1970. 

Nicole entre dans le petit restaurant russe accompagnée de Françoise sa copine. 

François est déjà là, assis à la table en les attendant. 

Nicole

“François, je te présente Françoise qui a aussi fait un long voyage aux États-Unis cet été. Je me suis dit que vous aviez plein de choses à vous raconter.”

François regarde la jolie blonde s’asseoir. Puis il démarre la conversation:

François

“Tu faisais quoi, aux États-Unis ?”

Françoise

“J’ai voyagé tout l’été pour mieux connaître et comprendre ce grand pays… et autant, j’ai vraiment été fascinée par l’extraordinaire ouverture d’esprit des américains. Autant, le racisme et la surconsommation y sont choquants…”

François

“C’est fou parce que j’ai vécu la même chose quand j’étais dans ma communauté de hippies !”

Françoise et François ne se lâchent plus de la soirée. Nicole disparaît. Ils ne sont que tous les 2 et parlent une bonne partie de la nuit.

C’est le coup de foudre immédiat et violent.

2 jours après, François fait une demande de mariage… que Françoise accepte. 

De cette union naissent 4 enfants mais aussi 2 entreprises mythiques des années 80 et 2000, Pier Import et Nature & Découvertes.

Je vous raconte, aujourd’hui, l’histoire de Françoise et François Lemarchand, un couple qui a pour passion l’entrepreneuriat et l’écologie. Un couple qui va changer le visage de l’entrepreneuriat en France.

Table des matières

Une rencontre déterminante

Les chemins de traverse

Pier Import

Épilogue – Bourse et vente

francois-et-francoise-lemarchand-pier-import-une-histoire-americaine-ep-1

Une rencontre déterminante

Né respectivement en 1951 et 1948, François et Françoise sont des enfants de l’après-guerre. François, huitième d’une famille de dix enfants, est vite envoyé au pensionnat chez les jésuites. Françoise, elle, fille d’entrepreneur, grandit dans l’admiration de son père. 

Elle garde de son enfance le goût de l’aventure et des voyages en voilier avec son père. 

De son côté François enfermé dans son pensionnat ne doit son salut qu’au football et au scoutisme. Il y trouve fraternité et solidarité.

La liberté, il la trouve dans le rock, cette nouvelle musique ensorcelante sur laquelle les surveillants de son pensionnat ferment les yeux et les oreilles.

Étudiant, ce fils de la bourgeoise commerçante Rouennaise, intègre l’ESCP, la prestigieuse école de commerce, avant de partir pour un voyage de plusieurs mois aux États-Unis.

La découverte de l’Amérique agit sur François comme une révélation. Il est partant pour tout  : pétard, manifestation contre la guerre du Viêt Nam, concerts et musique. La liberté est là. Et puis quel plaisir de revendre sur les marchés de San Francisco les t-shirts de son nouvel atelier de fabrication.

Au même moment Françoise fait aussi son voyage américain. Grâce aux contacts de son père, elle se retrouve au cœur des familles aisées et de la surconsommation américaine. Un contraste violent pour cette amoureuse de la nature et de la mer.

De retour à Paris , tout est prêt pour la rencontre entre Françoise et François dans ce restaurant russe du quartier latin. Vingt-quatre heures après, François demande Françoise en mariage. 

Si leur vie commune commence, c’est une vie hors de commun  qu’ils vont construire.

francois-et-francoise-lemarchand-pier-import-une-histoire-americaine-ep-1

Les chemins de traverse 

Jean, Père de Françoise

“Alors François comment s’est passé ton entretien chez IBM ?”

François

“Très bien. Mais je ne suis pas sûr d’accepter ce poste ! J’ai envie de créer quelque chose… mais j’ai peur”

Françoise

“Tu le sais François, quelle que soit ta décision, je te suivrai”

Jean

“Si je peux me permettre François, j’aimerais te raconter la fable du loup et du chien…Ou seulement la fin :

– Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas

Où vous voulez ? – Pas toujours ; mais qu’importe ?

– Il importe si bien, que de tous vos repas

Je ne veux en aucune sorte,

Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »

Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encore. “

François

“Elle gagnerait à être plus connue cette fable…” 

Jean

“Tu es encore jeune et tu as la vie devant toi ! Qu’est-ce que tu as à perdre ? Lance-toi !”

François ne se le fait pas dire deux fois. Il est d’ailleurs admiratif de son beau-père qui l’écoute et l’encourage à faire ses propres choix. 

Il a envie de faire des choses, de construire, alors il monte une première entreprise de vente de parfums par correspondance vers les États-Unis, puis une agence d’espace publicitaire. 

Pour subvenir à ses besoins et faire vivre son couple, il se transforme en chauffeur de personnalités, trimballant sénateurs américains et diplomates russes dans le Paris By-night. Françoise, de son côté, passe tout juste son bac.

Mais bientôt les verres de vodka tard la nuit sont remplacés par des biberons au petit matin quand naît Antoine, le premier enfant du couple en 1972.

Un enfant qu’ils emmènent en Allemagne avec eux où François effectue son service militaire. Mais les yeux du jeune couple restent braqués sur le pays qui a scellé leur union : l’Amérique.

De retour à NY, François se retrouve à découper de la viande dans un supermarché. De son côté Françoise donne des cours de Français. Très vite, l’énergie de François paye et il se retrouve directeur adjoint du magasin. Mais le poste, trop sédentaire à son gré, l’ennuie. Il cherche à aller voir ailleurs. 

C’est alors que sa candidature est retenue pour un MBA à Harvard…

L’été 1974 sur le campus de la plus célèbre université du Massachusetts se déroule comme un rêve. La famille Lemarchand se voit attribuer un pavillon coquet et une bourse pour François en tant que père de famille. 

Françoise ne chôme pas non plus !  Elle a besoin de travailler et d’explorer de nouveaux univers. Alors quand l’extraordinaire magasin  “Design Research”  lui propose un poste de vendeuse, elle accepte. Françoise est enthousiaste à l’idée de travailler dans ce magasin qui invente le concept de lifestyle. Et comme elle a du temps à la pause déjeuner, elle arpente les rayons du Pier 1 import qui jouxte sa boutique. 

Quelques mois plus tard, François est sur le point d’accepter un poste aux États-Unis quand Pier 1 import le rappelle après un 1er contact avant son MBA. Ils ont besoin de trouver quelqu’un pour acheter leur filiale française en perdition. François commence à chercher un acheteur avant de réaliser que la situation des magasins est loin d’être catastrophique. Avec l’aide de son beau-père, il décide de se positionner pour acheter.

Mais la négo n’aboutit pas. Hors de question pour le patron de Pier 1 import, Luther Henderson de faire confiance à ce jeune frenchie.

Alors le jeune frenchie décide de tenter le tout pour le tout et se rend au Texas pour rencontrer Luther Henderson en personne.

francois-et-francoise-lemarchand-pier-import-une-histoire-americaine-ep-1

Pier Import

Luther

“Allez François, je vous offre une Margarita pour fêter notre nouveau deal.  “

Luther

“À notre accord François ! 
À ce propos, de combien d’argent disposez-vous pour le rachat ?”

François

“10 000  dollars.”

Luther

“Ok pour 10 000 de capital et 2 millions de dollars de dette à rembourser dans 5 ans.”

Mais ce n’est pas tout, Luther est si enthousiasmé par la conversation qu’il vient d’avoir avec ce jeune Français de 28 ans qu’il lui demande de lui réserver 15% du capital dans toutes les entreprises qu’il sera appelé à créer.

Deux jours plus tard, le voilà à Paris, sortant de chez son coiffeur, il arbore non seulement une nouvelle coupe mais aussi un nouveau costume. François a pris l’habit de patron. 

Un patron dont l’entreprise est dans une situation catastrophique. Pier 1 import vient de fermer 19 magasins en Europe. Seuls les magasins en France restent debout. L’état des finances est lamentable. Il a six mois de trésorerie. Six mois pour sauver Pier 1 import qui devient Pier Import.

Pas de temps à perdre. François commence à écouter et interroger tous les cadres de sa société. 

“Que pensez-vous de la situation ? Quels sont les conseils que vous me donneriez pour en sortir ?” 

Les remontées ne se font pas attendre. Les équipes se sentent écoutées et se déclarent prêtes à s’engager. 

François pond alors un livret de 100 pages sur la base de leurs idées et y présente sa vision.

Il veut faire de Pier Import une marque populaire pour la maison proposant des objets du monde entier. 

Les ventes explosent. 

Mais il ne se laisse pas aveugler par le succès. Pragmatique, il renvoie chez eux les directeurs américains et les remplace par des directeurs de magasins français. Six mois plus tard, Pier Import réalise ses premiers bénéfices depuis longtemps. 

L’entreprise vient d’être sauvée par un jeune manager de 28 ans.

François sillonne aussi le monde pour trouver les meilleurs objets pour ses clients. Excellent acheteur, il sait dénicher les perles rares et négocier.

Deux ans après son rachat, non seulement les dettes sont remboursées mais François ouvre huit nouveaux magasins.

François sait acheter mais aussi vendre. Il profite du développement des premiers centres commerciaux pour ouvrir de nouveaux magasins à Vélizy ou dans le Forum des Halles. 

Au début des années 80, Pier import fait partie de la bande des quatre. Quatre enseignes qui émergent avec une clientèle jeune et avant-gardiste : la Fnac, Habitat, Pier Import et The Body Shop !

Comme dans ses débuts, François laisse beaucoup d’autonomie à ses équipes. Ils les envoient voyager dans les magasins Pier Import du monde entier pour comprendre comment continuer à faire de ses magasins une véritable expérience.

Une expérience dont les français commencent à se lasser. La mondialisation est là et les Français commencent à bouder le “fait main” de Pier Import. 

Qu’importe, nous sommes dans les années quatre-vingt et pour François comme pour les autres, ce sont les années du business, les années Bernard Tapie. 

Mais François pris dans ces années fric ne réalise pas qu’il piétine ses valeurs. Il est proche du Burn-out.

francois-et-francoise-lemarchand-pier-import-une-histoire-americaine-ep-1

Épilogue – Bourse et vente

Pourtant tout va bien… avec ses 700 salariés et ses 80 magasins, Pier Import fait son entrée en bourse en 1986. C’est le jackpot pour tout le monde. 

Le jackpot pour les fondateurs et les salariés, pour la plupart actionnaires. Du jour au lendemain, le cours de la bourse dicte les décisions du quotidien. 

Pour François, la cassure est forte. Il ne se retrouve plus dans son entreprise.

Et puis, un jour de trop de cette vie-là, François appelle Françoise. Il vient de se l’avouer, il craque. Il veut tout lâcher.

En 1988, c’est la fin. François a 40 ans.

François appelle Françoise :

“Chérie, c’est fini, il faut que je parte, il faut que j’aille prendre l’air, je n’en peux plus…”

Les époux décident de vendre les parts de leur entreprise au salariés. Une vente en LBO qui force Pier import à s’endetter. La société ne s’en remettra pas. Elle met vingt ans à mourir.

François et Françoise, eux, sont bien vivants et bientôt prêts pour de nouvelles aventures.

Et ça c’est une autre histoire au prochain épisode.

francois-et-francoise-lemarchand-pier-import-une-histoire-americaine-ep-1

Notes

Le livre – En Explorateurs – Françoise et François Lemarchand – Editions Les arènes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Nature_et_D%C3%A9couvertes

https://fr.wikipedia.org/wiki/Fran%C3%A7ois_Lemarchand_(homme_d%27affaires)

Podcast – RCF – https://www.rcf.fr/culture-et-societe/visages?episode=71880

https://www.femininbio.com/developpement-personnel/actualites-et-nouveautes/francoise-lemarchand-lumiere-sur-une-vie-dexploratrice-57599

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?