Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner – Ep 1

Anne-Sophie Pic est la seule femme chef trois étoiles en France et pour en arriver là, elle doit se battre. Au nom du père.


Samedi 19 septembre 1992. Valence, fin de journée.

Jacques Pic

“Mesdames, Messieurs, pour terminer ce cours de cuisine, je n’ai qu’un conseil: le goût

Faites des choses que vous aimez et vous le transmettrez dans le goût.”

Audience

“Merci Monsieur Pic !

Merci Monsieur Pic

Merci Monsieur Pic !”

Jacques Pic

“Et dernière chose, je vous ai préparé la recette de mon fameux gratin de queues d’écrevisse” 

Puis, alors qu’il accompagne les derniers participants, il se dit qu’il est épuisé… la saison a été longue cette année.

Il faut dire que Jacques est une célébrité pas seulement à Valence mais dans toute la France avec ses 3 étoiles au Michelin et son agenda est particulièrement chargé entre ses cours de cuisine et son restaurant. Et depuis qu’ Anne-Sophie, sa fille, est revenue dans le restaurant, il a envie de lui montrer plein de choses.

Mais ce soir-là, alors qu’il revient dans sa chambre, il s’écroule. 

Sa femme, sa fille et son fils appellent l’ambulance.

Il est pourtant trop tard, il meurt d’une rupture d’anévrisme à 59 ans. Une vraie rupture et un drame pour toute la famille et en particulier pour Anne-Sophie, sa fille cadette de 23 ans.

Aujourd’hui, je vous emmène sur les traces d’une femme entrepreneur qui a su déjouer tous les pièges et les pronostics pour s’imposer dans un milieu d’homme : Anne-Sophie Pic. Dans ce 1er épisode, Anne-Sophie doit se reconstruire dans un milieu hostile.

Table des matières 

La cuisine dans le sang

Partir pour mieux revenir

Retour et drame

Indésirable en cuisine et humiliée

Épilogue: seule et prête

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

La cuisine dans le sang

Anne-Sophie Pic est une enfant de Valence. Née en 1969, elle baigne dès son plus jeune âge dans le monde culinaire. 

Fille de Jacques Pic, 3 étoiles en 1973 et petite-fille d’André Pic, 3 étoiles dès 1934, la cuisine est une affaire familiale qui démarre en Ardèche en 1889 par son arrière-grand-mère, Sophie Pic. 

Son père, passionné de voiture voulait ouvrir un garage, mais il a dû prendre la relève quand la maison était au bord de la faillite. Il récupère les 3 étoiles perdues après la guerre, en 1973 à force de boulot.  

Anne-Sophie vit la cuisine dès son plus jeune âge.

“Depuis ma chambre, j’observe le service du déjeuner sous les tilleuls, les lumières, les couverts qui scintillent, j’entends les rires… J’en ai encore des frissons ! Je me rends compte du bonheur qu’apporte le restaurant”

Son appartement est au-dessus des cuisines et même si son père lui interdit de s’approcher du feu, elle a l’accès libre à la pâtisserie où elle chaparde de nombreux choux à la crème. 

Son frère, Alain, né 10 ans plus tôt, est son modèle et son protecteur. 

Même si son père prépare déjà la succession avec son frère, il initie Anne, comme il l’appelle tendrement, aux goûts des bonnes choses.

11h50 – Maison Pic – Années 70 

Les apprentis de la Maison Pic servent Jacques, sa femme et leurs enfants.

Jacques Pic

“Anne ! Je sais que tu es difficile mais goûte-moi cette sole meunière”

Anne-Sophie

“Papa… le poisson, j’en veux pas !” 

Jacques Pic

“C’est une sole meunière… ! Goûte-moi ce beurre meunière ! “

Anne-Sophie finit par mettre un morceau de poisson dans la bouche. 

Puis elle sourit de plaisir.

Anne-Sophie 

“Bon.. tu as raison papa… le poisson est excellent… mais alors ce beurre meunière fait toute la différence ! On sent la pointe de persil et le goût légèrement doux du beurre noisette.”

Anne-Sophie développe alors un amour du goût, un amour des bonnes choses… mais pourtant, elle veut couper le cordon. Elle ne sera pas cuisinière.

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

Partir pour mieux revenir

“Et toi Anne, la cuisine ?”

Elle entend encore la voix de son père qui lui pose cette question. Question à laquelle elle ne donnera jamais de réponse.

Jacques aimerait que sa fille fasse l’école hôtelière de Lausanne.

Mais Anne-Sophie a d’autres envies. Et puis c’est son frère qui prend la succession de son père. Son frère devenu cuisinier aux côtés de Jacques.

Alors, elle fait une prépa HEC puis intègre une école de commerce, l’ISG. Elle enchaîne les stages à l’étranger, aux États-Unis puis au Japon. 

Mais c’est un stage chez Moët & Chandon qui va changer son orientation.

1991 – Epernay – Siège Moët & Chandon

Anne-Sophie loge dans un petit studio sous les toits à Epernay. Et ce stage dans l’industrie du luxe et du champagne la ravit.

Elle adore la culture du champagne et la construction d’une cuvée, l’émotion et l’amour de ces artisans.

Elle y retrouve la culture familiale de la cuisine.

Mais c’est une conversation avec James Guillepain, le directeur export de Moët & Chandon qui la bouleverse.

Devant la machine à café, un matin.

James Guillepain

“Anne-Sophie, qu’est ce que vous voulez faire plus tard ?”

Anne-Sophie 

“Je ne sais pas encore, j’hésite.

J’adore le monde du luxe, entre mon stage chez Cartier et celui-ci, ce monde m’attire énormément… et puis ça me rappelle tellement la cuisine familiale.”

James Guillepain 

“Votre père, Jacques, est un chef légendaire, sa cuisine mélange la modernité et les traditions ! Il a su faire le pont entre les 2 ! “

Anne-Sophie 

“C’est vrai…”

James Guillepain 

“Mais vous n’avez jamais pensé à travailler avec votre père ? Vous avez un nom, un héritage et une culture !” 

Anne-Sophie

“Oui… peut-être… je ne sais pas”

Cette conversation lui fait alors comprendre que sa place est près de son père et qu’elle aime profondément la cuisine. 

La même année, en 1991, en vacances avec ses parents à Villerville, dans le Calvados, son père lui montre l’inscription « Mahu », sur le mur repeint du restaurant où il a fait son apprentissage. 

Elle sait qu’elle va apprendre à cuisiner avec lui et avec personne d’autre.

En avril 1992, elle fait son retour dans les cuisines et le restaurant familial.

Mais rien ne se passe comme prévu.

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

Retour et drame

En avril 1992, c’est donc une Anne-Sophie pleine de vie et d’envie qui revient à Valence avec son amoureux, David Sinapian, rencontré sur les bancs de l’école de commerce.

Elle se lance dans un apprentissage aux côtés de son père… 

Son père est ému et un peu déstabilisé par le retour de sa fille. Son successeur annoncé est son fils, Alain et il ne sait pas trop comment gérer la situation.

Dans un premier temps, Anne-Sophie le décharge de ses comptes et ils s’organisent pour qu’Anne-Sophie intègre les cuisines en septembre tout en suivant des cours de cuisine au lycée hôtelier voisin.

Mais sa fille est inquiète car elle se sent illégitime

Jacques essaie de la rassurer.

Juillet 1992 – Jardin du restaurant de la Maison Pic

Il est 9h du matin quand Jacques et Anne-Sophie se retrouvent pour cueillir des plantes aromatiques pour le service du jour.

Jacques marche tranquillement sous le soleil du matin. À ses côtés, Anne tient un panier. 

Jacques 

“Tu sais Anne, ne t’inquiète pas pour ta légitimité ! J’ai bien senti ta peur par rapport aux autres cuisiniers”

Anne-Sophie 

“Tu sais papa, je n’ai aucun diplôme et je n’ai jamais travaillé dans un restaurant! 

Je me sens comme la fille du patron avec les autres cuisiniers…”

Jacques 

“N’aie pas peur de l’avenir: il faut se construire. L’expérience ne s’achète pas et ne se transmet pas”

Puis le 19 septembre 1992, alors qu’elle commence à travailler dans les cuisines, son père meurt.

C’est un drame. Pour tout le monde.

Mais en particulier pour Anne-Sophie qui n’imaginait pas travailler dans le restaurant sans son père.

Elle met du temps à s’en remettre. Le restaurant aussi.

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

Indésirable en cuisine et humiliée

En 1992, elle décide alors de passer en cuisine.

Mais c’est un enfer.

Les chefs qui travaillent avec son père depuis 10 ou 20 ans dans la cuisine ne l’attendent pas et l’absence de Jacques dans les cuisines se fait sentir.

Mais surtout, Anne-Sophie est une femme, c’est son tort.

Elle dérange dans la cuisine et personne ne veut de sa présence. 

Elle subit les remarques déplacées.

Avec la mort de son père et son rejet par les cuisiniers, Anne-Sophie ne tient que 9 mois dans les cuisines.

Au début 1993, elle quitte la cuisine de la Maison Pic, humiliée. Elle se promet de ne plus jamais y revenir.

Son frère ne tente pas de l’aider, il est lui-même en souffrance de la perte de son père.

Anne-Sophie fait tout dans la Maison Pic. Elle devient réceptionniste et bouche les trous partout où elle le peut. Elle passe en salle puis fait les commandes.

Mais la Maison Pic est un bateau en perdition. Alain, le fils, n’investit plus dans l’entreprise et ne se renouvelle pas en cuisine.

Il n’a pas le talent de son père. Petit à petit, la Maison Pic perd de son aura et même ses étoiles en 1995.

Les tensions s’accumulent entre Anne-Sophie et Alain qui ont une vision différente du business et de la gastronomie.

En 1997, Alain quitte brusquement la Maison Pic et laisse sa sœur seule… 

Anne-Sophie, elle, décide de revenir dans la cuisine malgré sa peur.

Cette fois, elle ne se laissera pas faire. 

Septembre 1997 – Maison Pic 

Ce matin-là, Anne-Sophie a la boule au ventre. Elle regarde son armoire et enfile lentement son tablier de cuisinière et sa veste blanche. Elle jette un dernier regard dans le miroir.

Elle descend les escaliers de l’appartement et croise David, son mari qui lui sourit

David Sinapian 

“Ne t’inquiète pas pas, Anne, tout va bien se passer !”

Elle arrive devant la porte de la cuisine et reprend son souffle. Cette fois, c’est la bonne.

Les cuisiniers la regardent silencieusement, surpris. Elle a beau être la patronne, elle se sent toute petite.

Cette fois elle ne reculera plus. Elle commence à s’enquérir du service.

Anne-Sophie 

“Nous en sommes où du service du jour ?”

Cuisinier

“Pour aujourd’hui, nous avons prévu….”

Le moment est venu pour Anne-Sophie. Au nom du père. 

Elle sera chef quoiqu’on en dise.

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

Épilogue: seule et prête

En 1998, son frère quitte définitivement la Maison Pic après lui avoir laissé la cuisine.

C’est son mari, David qui reprend la gestion du restaurant.

Anne-Sophie se forme et apprend avec les cuisiniers mais surtout elle développe sa confiance et se rappelle des “cours de goût” avec son père.

Jacques Pic

“Anne, c’est quoi cette sauce ?”

Anne-Sophie

“C’est une sauce Nantua avec du Cognac, du vin blanc, des écrevisses…. et du fumet de poisson !”

Jacques

“Bien et donc…” 

Elle a un palet, elle a un goût, elle a du talent et elle travaille beaucoup. Elle n’oublie pas les sceptiques, ceux qui ne croient pas en elle.

En attendant, le restaurant est au bord du gouffre et avec la perte des étoiles, il faut investir et se renouveler.

Mais Anne-Sophie ne lâche rien. Elle les aura ses étoiles.

Même si cela doit lui prendre 10 ans.

Et ça, c’est une autre histoire à écouter au prochain épisode.
=> Anne-Sophie Pic : la réussite, au nom du père – Ep 2

Anne-Sophie Pic : se battre pour cuisiner - Ep 1

Notes

https://madame.lefigaro.fr/cuisine/anne-sophie-pic-chef-francaise-triplement-etoilee-autodidacte-portrait-271117-145749

https://www.terroirsdechefs.com/les-grands-chefs-etoiles-de-france/biographies-des-grands-chefs-cuisiniers-de-france/Anne-Sophie-Pic

https://madame.lefigaro.fr/cuisine/anne-sophie-pic-chef-francaise-triplement-etoilee-autodidacte-portrait-271117-145749

https://www.celles-qui-osent.com/anne-sophie-pic-biographie/

https://business.lesechos.fr/entrepreneurs/success-stories/0604057591555-david-sinapian-le-manager-partenaire-de-la-cheffe-anne-sophie-pic-340217.php

https://fr.wikipedia.org/wiki/Anne-Sophie_Pic

https://www.radiofrance.fr/franceculture/podcasts/affaires-culturelles/anne-sophie-pic-l-impregnation-sert-la-revelation-du-produit-qui-s-est-faite-a-moi-4687255

https://vsd.fr/actualite/19996-anne-sophie-pic-2879

https://activmag.fr/dans-la-famille-pic/

https://www.elle.fr/Elle-a-Table/Menus-de-chefs/Chefs/Anne-Sophie-Pic

https://www.lhotellerie-restauration.fr/hotellerie-restauration/articles/2005/m_2918_31_mars_2005/anne_sophie_pic.htm

Table des matières

Vous voulez avoir le prochain épisode en 1er et les coulisses ?